Présidentielle 2015 / KKB : « Je ne peux pas être pour la candidature unique ! » - « Ahoussou Jeannot, Abinan Pascal doivent être sanctionnés » - « Le moment est arrivé pour moi de passer à l'offensive »

  • Source: Soir Info
  • Date: lun. 10 mars 2014
  • Visites: 4928
  • Commentaires: 4
Avant de s'envoler pour l'Europe dans le cadre d'une tournée politique, Kouadio Konan Bertin dit KKB s'est ouvert à Soir Info. Le député de Port-Bouet ne porte pas de gants pour asséner ses vérités aux défenseurs de la candidature unique au sein de la coalition au pouvoir.

Quelles sont les grandes étapes de la mission que vous allez mener en Europe dans les prochains jours ?

Kouadio Konan Bertin : Depuis un moment, j'ai gardé le silence. Au sortir du congrès historique du Pdci-Rda, j'ai dit aux Ivoiriens qu'un match de football se joue et se gagne sur deux mi-temps. Et que je considérais le congrès du Pdci-Rda comme une première mi-temps étant entendu qu'une deuxième mi-temps aura lieu. Le moment est arrivé pour moi de passer à l'offensive.

 

En quoi va consister cette offensive dont vous parlez ?

K.K.B : Je pars en mission en Europe pour l'instant, mais au cours du mois d'avril, je serai aux Etats-Unis pour m'adresser aux Ivoiriens de la diaspora. Je vais en ma qualité de député de la nation pour m'adresser aux Ivoiriens de la Grande Bretagne, le samedi 8 mars 2014. C'est un grand meeting qui va réunir l'ensemble des Ivoiriens sans coloration politique. Qu'ils soient Rdr, Fpi, Pdci au Udpci..., pourvu qu'ils aient une carte d'identité ivoirienne et qu'ils vivent au Royaume uni, ils sont invités à la cérémonie de ce 8 mars 2014 pour écouter le message d'un Ivoirien.

 

Et après la Grande Bretagne, où allez-vous mettre le cap ?

K.K.B : Mon périple va me conduire par la suite en Italie le 15 mars 2014. Et le clou de cette tournée sera à Paris en France, au Palais des congrès de Montreuil, le samedi 29 mars 2014. J'invite tous les Ivoiriens de l'Allemagne, de la Suisse, de l'Italie à venir à cette apothéose à Paris. J'attends à ce meeting tout le monde.

 

Faut-il comprendre que c'est la deuxième mi-temps dont vous parlez qui débutera avec ces tournées ?

K.K.B : Bien entendu !

 

Seriez-vous alors candidat à la présidentielle de 2015 ?

K.K.B : La deuxième mi-temps a commencé, mais l'identité du candidat du Pdci est un autre débat.

 

Outre ce que vous avez dit, quels autres objectifs vos tournées à l'extérieur visent ?

K.K.B : Le constat est amer. Les Ivoiriens ne vivent plus ensemble. Ils vivent côte-à-côte et se regardent en chien de faïence. Il est donc urgent, de mon point de vue, en tant qu'élu de la Nation, que je passe des messages qui brisent ces murs, ces barrières pour remettre les Ivoiriens autour de la même table, autour de la même patrie, la Côte d'Ivoire, notre pays. Et faire en sorte qu'une fois que ces barrières-là sont brisées, une fois que nous avons repris notre vie d'hier, que nous regardions l'avenir ensemble, que nous regardions dans la même direction… Je vais proposer très bientôt un slogan fort : le rassemblement des Ivoiriens. Ce n'est pas un parti politique, mais il faut que les Ivoiriens apprennent, à nouveau, à se rassembler.

 

Ce rassemblement ne peut-il pas partir de la candidature unique au sein du Rhdp que certains de vos camarades et cadres de parti prônent ?

K.K.B : J'appelle à un rassemblement, mais au delà du Rhdp. Il ne faut pas se contenter de ne rassembler que les enfants de Félix Houphouët-Boigny. Tous les enfants de Côte d'Ivoire, même ceux du Fpi appartiennent à Houphouët-Boigny.

Tous les enfants de Côte d'Ivoire, même ceux de Lider appartiennent à Houphouët-Boigny. Tous les enfants de Côte d'Ivoire des autres partis politiques, le Rpp, le CAP-Udd etc... appartiennent à la Côte d'Ivoire et à Félix Houphouët-Boigny. Je veux un rassemblement plus large qui va au delà du Rhdp.

 

Est-ce à dire que vous êtes opposé à la candidature unique au sein du Rhdp ?

K.K.B : Je ne peux pas être pour la candidature unique ! Je suis un militant discipliné du Pdci-Rda. Mon objectif est clair et connu de tous : ramener démocratiquement au pouvoir mon parti qui en a été chassé par les armes. Et en 2015, le Pdci-Rda devra, en toute souveraineté, avoir son candidat comme le congrès l'a demandé. C'est d'ailleurs pour ça que je m'étonne qu'au sommet du parti, naisse une nouvelle race de militants dont l'attitude me choque. Je trouve qu'ils font preuve d'une inculture politique. Je ne peux pas admettre qu'un vice-président du Pdci-Rda, qu'un délégué départemental du Pdci-Rda, au sortir d'un congrès du parti dont les résolutions disent clairement que celui-ci doit présenter un candidat issu de ses rangs, se mettent à promouvoir une candidature en dehors du Pdci-Rda. Ils s'exposent à des sanctions...

 

Vous faites allusion à quels responsables du Pdci ?

K.K.B : Je fais allusion à tous ceux qui parlent tous les jours. Ahoussou Jeannot, Abinan Pascal et consorts. C'est eux que j'appelle les prébendiers qui perturbent la quiétude de nos militants au quotidien avec des positions inexplicables. C'est pourquoi, nous disons qu'ils doivent être sanctionnés. Quiconque doit parler de candidature au Pdci-Rda, doit parler de celle du Pdci-Rda. Celui qui ne peut pas promouvoir une (...)

Lire la suite sur Soir Info


Félix Houphouët-Boigny KKB Kouadio Konan Bertin Ahoussou Jeannot Abinan football Pdci Rhdp Fpi Côte d'Ivoire Port-Bouet France Paris Suisse Montreuil Allemagne Europe diaspora carte d'identité présidentielle candidature




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour