Wattao, Jah Gao, Chérif, Vétcho,... : Pourquoi ils montent en grade

  • Source: Nord-Sud
  • Date: vend. 24 janv. 2014
  • Visites: 8279
  • Commentaires: 1

C'est le retour à la normalité dans la grande muette. Sept ans après la signature de l'Accord politique de Ouagadougou qui a validé leur grade de commandant acquis sur le terrain, plusieurs officiers des ex-Forces armées des Forces nouvelles intégrés depuis lors dans la nouvelle armée ivoirienne viennent d'être promus lieutenants-colonels. Il s'agit notamment de Chérif Ousmane, commandant en second du Groupe de sécurité de la présidence de la République (Gspr), d'Issiaka Ouattara dit Wattao, patron en second de la Garde républicaine et chef des opérations du Centre de coordination des décisions opérationnelles (Ccdo), de Gaoussou Koné alias Jah Gao, commandant en second du 1er Bataillon de commandos parachutistes ou encore de Morou Ouattara, patron de la sécurité du chef du Parlement.

Ils figurent parmi les cadres de l'armée et de la gendarmerie, promus au titre de l'année 2014. Et, le moins que l'on puisse dire, c'est que cet avancement n'est en rien une faveur faite à ces officiers puisqu'ils ont bien passé la période probatoire (trois ans) au terme de laquelle les autorités compétentes peuvent leur décerner ces nouveaux grades supérieurs. La deuxième raison qui a milité en faveur de cette promotion, est sans doute liée aux postes que Wattao, Jah Gao, Chérif Ousmane et autres Touré Hervé dit Vétcho occupent dans l'appareil militaire du pays. Il fallait donc, selon les explications d'une source très proche de la grande muette « réduire l'écart de grade qu'il y a entre ces ex-com'zone et les commandants qu'ils secondent à la tête des corps ou unités de l'armée ». En clair, il s'agit de faire en sorte par exemple que l'écart de grade entre le patron du Gspr (un général) et son second, ne soit pas aussi grand. Les autres ex-com'zone qui n'ont pas été pris en compte par la présente promotion et au nombre desquels figurent l'emblématique Martin Fofié Kouakou, patron de la 4ème région militaire basée à Korhogo, devraient l'être dans le prochain tableau d'avancement, font savoir nos sources. Qui précisent que la prochaine promotion devrait prendre en compte un plus grand nombre de soldats du rang, de sous-officiers ou d'officiers de l'armée et de la gendarmerie. En attendant, c'est avec beaucoup de fierté que les nouveaux promus accueillent cet avancement.

De sources proches d'eux, ils sont surtout reconnaissants au président de la République. « Nous lui disons merci pour cet honneur qu'il nous fait, en ce début d'année », confient-ils pour la plupart, off record. « Nous allons continuer d'accomplir la mission qu'il a plu au président de la République, au gouvernement et au chef d'état-major des Frci (Forces républicaines de Côte d'Ivoire : Ndlr) de nous confier », insistent-ils.

M. Dossa

 




Issiaka Ouattara Wattao Ccdo Côte d'Ivoire Korhogo Ouagadougou gouvernement gendarmerie ivoirien



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour