Fonctionnaires : Alassane Ouattara annonce le déblocage des salaires

  • Source: Fratmat.info
  • Date: mer. 01 janv. 2014
  • Visites: 3547
  • Commentaires: 1
Cette performance est reconnue par tous nos partenaires, notamment les grandes institutions internationales. Les résultats sont visibles par tous en matière de réhabilitation et de construction de nos infrastructures économiques et sociales.

Chers compatriotes, chers frères, chères sœurs,

Nous entrons dans une nouvelle année pleine d'espoirs. C'est un moment privilégié pour moi de m'adresser à chacun et à chacune d'entre vous. Cette année, je le fais le cœur plus léger. En effet, notre économie connaît une forte reprise. Tous les indicateurs le traduisent éloquemment et placent notre pays parmi les dix premières nations de croissance dans le monde.

Cette performance est reconnue par tous nos partenaires, notamment les grandes institutions internationales. Les résultats sont visibles par tous en matière de réhabilitation et de construction de nos infrastructures économiques et sociales. On le constate dans les secteurs des routes, de l'eau, de l'électricité, de l'éducation et de la santé. Toute la Côte d'Ivoire se modernise. Les infrastructures en cours de réalisation sont à la hauteur de notre ambition de doter notre pays de ce qui fait la force de tout Etat moderne, à savoir des routes, des autoroutes, des ponts, des ports et aéroports modernes. Nous pouvons citer en exemple, l'autoroute Abidjan-Yamoussoukro, le pont Henri Konan Bédié, les échangeurs de la Riviera 2 et de Marcory, l'autoroute Abidjan-Bassam, les ponts de Jacqueville, Bouaflé et Béoumi. Bientôt nous réaliserons les travaux de réhabilitation et d'élargissement du boulevard lagunaire ainsi que les travaux d'extension et de modernisation du port autonome d'Abidjan.

L'année 2014 verra la fin de la pénurie d'eau potable pour Abidjan grâce notamment aux travaux d'approvisionnement à partir de Bonoua. De même, près de 100% de la population ivoirienne aura accès au service de télécommunication grâce à l'utilisation des nouvelles technologies. Chacun de vous a pu noter également l'attention portée aux logements sociaux. l'engouement que suscite cette opération est la preuve de son opportunité. Nous allons poursuivre cette politique d'accession à la propriété pour les ménages à faibles revenus et à revenus intermédiaires. Ainsi, dans quelques années, l'épineux problème du logement connaîtra une forte atténuation à Abidjan et dans les villes de l'intérieur.

Mes chers compatriotes, chers frères, chères sœurs,

Je sais qu'il y a encore et à juste raison certaines impatiences, je les comprends, mais je peux vous assurer que nous sommes sur la bonne voie. Celle qui mène vers la prospérité. Nous avons d'importantes réformes à achever pour faire sentir les effets de notre performance économique sur votre quotidien. C'est le cas contre la vie chère. Oui, la vie est chère et nombreux sont nos compatriotes qui éprouvent des difficultés à joindre les deux bouts surtout après plus d'une décennie de crise. Le gouvernement fait donc de la lutte contre la vie chère une priorité. Nous prenons cette question à bras le corps. C'est pourquoi, j'ai demandé au gouvernement de renforcer la concertation avec tous les acteurs afin que des réponses concrètes soient apportées en 2014 à la situation des prix. Nos excellents résultats économiques doivent se traduire nécessairement par une amélioration des revenus et un effort en faveur des plus démunis. C'est dans cet esprit que nous avons décidé d'augmenter de manière substantielle le Salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig) qui est passé de 36.607 Fcfa à 60.000 Fcfa. Comme vous le savez, les salaires des fonctionnaires étaient bloqués depuis 1988 soit un quart de siècle. Le gouvernement a donc décidé de la revalorisation et du déblocage des salaires des fonctionnaires dès janvier 2014 avec étalement des effets financiers sur cinq ans. Ainsi, j'ai le plaisir de vous annoncer qu'avec ces mesures chaque fonctionnaire verra son salaire augmenter régulièrement, améliorant ainsi son pouvoir d'achat. Avec le déblocage et la revalorisation effectués, c'est une augmentation des salaires des fonctionnaires de 137.700.000.000 de Fcfa qui aura été consentie pour 2013 et 2014. Par ailleurs, l'Etat a maintenu cette année encore en dépit des aléas du marché international, un prix rémunérateur du cacao, du café et du coton afin de garantir à nos parents paysans, une amélioration de leur revenu et de leur condition de vie.

Dans le même élan, après avoir lancé en 2013 les bases d'une restructuration de notre système sanitaire, nous avons décidé de la mise en place de la Couverture maladie universelle (Cmu) dans le courant de l'année 2014. La Cmu permettra ainsi à tous les Ivoiriens d'avoir un meilleur accès aux soins de santé.

Mes chers compatriotes, notre pays change, progresse et se transforme. Les visites d'Etat que nous avons commencées, sont autant d'occasions pour donner l'impulsion nécessaire à la création de pôles économiques régionaux. Elles se poursuivront en 2014 et les années suivantes. En effet, elles offrent de grandes opportunités en plus des mesures incitatives contenues dans notre code d'investissement. J'invite donc les investisseurs nationaux et étrangers à s'impliquer davantage dans les programmes régionaux de développement. Par ailleurs, « le forum investir en Côte d'Ivoire » qui se teindra à la fin du mois janvier 2014, est une plate-forme qui leur est destinée.

Mes chers compatriotes, chers frères, chères sœurs,

L'emploi, particulièrement l'emploi des jeunes, demeure également une priorité, un réel sujet de préoccupation. Le rythme actuel de création d'emplois ira encore plus vite avec les mesures nouvelles prévues pour l'année prochaine. Malgré les difficultés rencontrées, l'objectif de création d'un million d'emplois sur 5 ans est toujours à notre portée. Nous envisageons également d'accroître l'accès aux crédits pour les projets des jeunes et d'augmenter les allocations du Fonds d'appui aux femmes de Côte d'Ivoire (Fafci). Ces mesures offriront une véritable bouchée d'oxygène à côté de l'agriculture qui demeure le principal secteur pourvoyeur d'emplois. Je voudrais à nouveau rendre hommage à nos parents paysans qui font preuve d'une grande ardeur au travail, ce qui a permis l'accroissement des produits vivriers ainsi que l'exportation.

Mes chers compatriotes, la forte amélioration de notre indice de sécurité qui est passé de 3,8 à 1,3 soit à peu près un tiers en un an montre que la sécurité de nos concitoyens est mieux assurée partout dans le pays. Le retour de toutes les organisations internationales dans notre pays, notamment dans les prochains mois, de la Bad en est un témoignage éloquent. Les différentes opérations menées par nos forces de sécurité ont largement contribué à maîtriser le phénomène des coupeurs de route, même si cela demeure une préoccupation des populations. Nous sommes déterminés à éradiquer ce fléau. Je voudrais ici renouveler mes félicitations à nos forces de défense et de sécurité pour leur engagement. L'année 2014 sera marquée par la mise en œuvre de la réforme du secteur de la sécurité et la consolidation de nos capacités sécuritaires. Elle verra également l'intensification de la lutte contre la corruption et le racket.

Mes chers compatriotes, en tant qu'héritier du Président Félix Houphouët-Boigny, dont nous venons de commémorer le 20e anniversaire du décès, je sais comme vous que la condition essentielle pour atteindre nos objectifs, est la préservation d'un climat de paix, préalable indispensable à tout développement. Nous allons donc poursuivre inlassablement nos efforts dans le sens de la réconciliation et de la cohésion nationale. Je me suis personnellement engagé dans ce domaine. Cela s'est traduit par des mesures de décrispation unanimement salué. Dans ma volonté de rassembler tous les fils et toutes les filles de notre pays, j'ai instruit le gouvernement de poursuivre le dialogue avec l'opposition. Je viens également de demander aux gardes des sceaux que la justice examine à nouveau, une mesure de mise en liberté provisoire de certains détenus de la crise post-électorale. La porte reste donc ouverte à tous, à tous nos frères et sœurs des partis d'opposition. Je les exhorte à participer pleinement à un débat démocratique civilisé et apaisé, respectueux de l'Etat et des institutions. Nous devons tourner résolument le dos aux comportements qui peuvent fragiliser le climat de paix et la cohésion nationale. J'ai confiance en la volonté de la grande majorité des Ivoiriens à favoriser la paix et la quiétude dans notre pays. Par ailleurs, nous allons poursuivre et intensifier la politique de retour volontaire des Ivoiriens réfugiés à l'extérieur avec l'appui inestimable du Haut commissariat aux réfugiés (Hcr) et des pays concernés.

Mes chers compatriotes, durant l'année qui s'achève, la Côte d'Ivoire a retrouvé sa place dans le concert des nations. Nous continuerons d'approfondir nos relations de bon voisinage et de renforcer nos liens avec les autres pays. La confiance retrouvée en notre pays a ouvert la voie à d'importantes et nombreuses visites en Côte d'Ivoire de souverains, de Chefs d'Etat et de gouvernement ainsi que de hautes personnalités en 2013. Cette dynamique va se poursuivre en 2014 avec l'arrivée attendue d'autres éminents Chefs d'Etat et de gouvernement.

Mes chers compatriotes, chers frères, chères sœurs,

Comme vous, j'ai foi en l'avenir radieux de notre chère Côte d'Ivoire qui mérite plus que jamais son nom de terre d'espérance. Ensemble, nous allons poursuivre notre route vers l'émergence. Je sais pouvoir compter sur vous tous. Oui ! Notre pays deviendra émergent en améliorant le quotidien de chaque Ivoirien. Ce n'est pas une simple envie, c'est une volonté et cela grâce à notre détermination au travail et à une prise de conscience collective de notre responsabilité commune.

En définitive, il faut bâtir une Côte d'Ivoire nouvelle et un Ivoirien nouveau dans l'union, la discipline et le travail. Cet Ivoirien nouveau devra s'approprier les valeurs du travail et prendre conscience de son rôle dans notre société. Ensemble, nous y parviendrons. Je sais que nous sommes capables de donner le meilleur de nous-même pour notre chère patrie.

Mes chers compatriotes, chers amis de la Côte d'Ivoire, je vous souhaite à vous-même, à vos familles, ainsi qu'à vos proches, une très bonne et heureuse année 2014. Je forme le vœu d'une paix consolidée en Côte d'Ivoire, en Afrique et dans le monde.

Bonne fête à tous, vive la République, vive la Côte d'Ivoire.

Retranscrit par
Ouattara Ouakaltio


Félix Houphouët-Boigny Bédié Ouattara Côte d'Ivoire Abidjan Yamoussoukro Riviera Béoumi Marcory Jacqueville Bassam Bonoua Afrique réconciliation gouvernement Cmu emplois coupeurs de route électricité logements coton réfugiés café cacao racket corruption opposition fonctionnaires développement Ivoirien



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour