Crise au PDCI / Bombet parle enfin : « Préservons l'unité du parti »

  • Source: L'Inter
  • Date: jeu. 19 sept. 2013
  • Visites: 2960
  • Commentaires: 2
Sous peu, le PDCI-RDA s'honorera du privilège exceptionnel d'organiser son 12ème congrès ordinaire. Ce congrès se tient dans la 67ème Année de l'existence juridique de notre Parti; ce qui est un record, tout à l'honneur des Pères fondateurs qui ont su sceller un socle solide sur lequel reposent les fondements de notre appareil politique; appareil politique, faut-il le souligner, fondateur de la Côte d'Ivoire moderne.

Cette longévité exceptionnelle, au regard de l'environnement politique Africain, est un gage de maturité, quand l'on sait les remous et autres contingences qui jalonnent l'itinéraire d'un Parti Politique. En considération de ce qui précède, tout observateur averti ou non, est en droit d'attendre du PDCI, un exemple de cohésion, de rigueur d'approche et de référents démocratiques, en cette période de balbutiements de la Nation Ivoirienne, engluée depuis plus d'une décennie, dans des crises à répétitions.

Or, à quoi assistons-nous? Malheureusement, il nous est donné d'assister à une « Guerre de tranchées », à un moment où, de par l'antériorité du PDCI­RDA, l'immense majorité des Ivoiriens et les nombreux amis et sympathisants de notre famille politique attendent de nous, une contribution salvatrice pour cette Nation, meurtrie par des approches qui ne font qu'accroître la fracture sociale déjà criarde!

Comment expliquer autrement, ce balbutiement et ce désordre procédural qui caractérisent la préparation de notre Congrès, au point de donner de notre Parti, l'image d'un amateurisme le plus rétrograde; semant ainsi le doute dans l'esprit de notre vaillante jeunesse, levain incontestable de la vitalité de tout Parti Politique?

A la vérité, le PDCI-RDA est à la croisée des chemins, à force d'occulter le vrai débat, suite à l'humiliation du premier coup d'Etat de l'histoire politique de notre Pays après 39 Ans de gestion d'un Etat souverain. De tout ce qui précède, la question fondamentale à nous posée face aux réalités socio- politiques est de savoir si nous croyons à l'autonomie et à la capacité de notre formation politique à prendre des décisions dans l'intérêt bien compris de la Nation Ivoirienne; ou alors, nous contenter de nous agripper à des problèmes de personnes, et nous satisfaire d'un suivisme aveugle pour des intérêts mercantiles?

De 1958 à 1999, soit 41 Années consécutives, les Gouvernements successifs issus du PDCI-RDA ont façonné l'armature Administrative, Juridique, Politique, Economique, Sociale et Sécuritaire de la Côte d'Ivoire. Toute modestie mise à part, le Cadre administratif, juridique et réglementaire de la Côte d'Ivoire était l'un des plus performants de la Sous-région. C'est dire que notre Parti regorge d'expertises en tout domaine d'activités d'une Nation moderne. Pourquoi alors toutes ces compétences qui ne demandent qu'à servir, ne sont elles pas rationnellement valorisées?

Ici encore, demeure une autre question de fond qu'il serait malhonnête d'occulter, en nous attachant à des considérations rétrogrades, portant notamment, sur la vision étriquée de l'ethnicité, allant outrancièrement aux antipodes de la vision Houphouëtiste, dans une Nation dont la force réside justement dans sa diversité culturelle. Dans la mesure où les échéances qui se profilent à l'horizon doivent conditionner l'avenir de notre Pays, donc particulièrement de sa jeunesse, notre plus grande richesse, il serait suicidaire de persister dans le silence, même si celui-ci a été, à un moment de notre existence, bénéfique.

D'où, la nécessité de cette contribution, d'abord par gratitude à l'égard de cette forte majorité de militants de notre grand Parti, qui, en dépit de notre silence et de notre réserve, nous ont toujours fait l'honneur de leur amour et de leur solidarité, et ensuite, les Ivoiriennes et les Ivoiriens, ô combien nombreux, qui, dans l'anonymat, n'ont de cesse de nous témoigner de leur sincère amitié.

De fait, parler de l'avenir du PDCI-RDA, c'est projeter l'avenir de la Côte d'Ivoire, les deux entités étant intimement liées! Qu'il suffise tout simplement de mesurer la ramification de ce Parti dans l'espace national et les attentes des Ivoiriens de manière indifférenciée à l'égard du PDCI pour s'en convaincre.

C'est dans cette saine optique qu'il conviendrait de situer les interpellations sans cesse réitérées de la jeunesse de notre Parti à l'égard des aînés que nous

sommes, et qui avons l'impérieux devoir de transmettre en douceur, le témoin, dan (...)

Lire la suite sur L'Inter


PDCI Houphouëtiste Côte d'Ivoire Gouvernement



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour