Education nationale / Rentrée scolaire 2014–2015 : Le ministère annonce un recrutement de 1000 enseignants


Ibrahima Kourouma, Coordonnateur Général de l'Inspection Générale
  • Source: Le Patriote
  • Date: mar. 06 août 2013
  • Visites: 8947
  • Commentaires: 0
La suppression du CEPE et de l'Entrée en sixième n'est pas encore à l'ordre du jour. Elle doit d'abord émaner d'une action gouvernementale. C'est ce qu'a indiqué hier, le Coordonnateur général de l'Inspection générale du Ministère de l'Education nationale et de l'enseignement technique, Ibrahima Kourouma, lors d'une conférence de presse tenue au département ministériel, au Plateau.

Selon lui, il faut étudier tous les paramètres qui rentrent en ligne de compte et les différentes mesures d'accompagnement. « Nous irons en mission dans les six pays qui ont déjà mis en pratique cette suppression », a précisé l'Inspecteur général. Estimant qu'il s'agit de permettre à tous les enfants admis au CEPE d'accéder à la classe de sixième. Car le taux de redoublement et d'abandon est alarmant et coûte cher à l'Etat de Côte d'Ivoire. Cela équivaut à plus de 81 milliards de FCFA chaque année. Sur environ 3.000.000 d'élèves que compte le primaire, il y a 20% de redoublement. Soit 600.000 élèves par an. Et sur 1.200.000 élèves du secondaire, a-t-il poursuivi, il y a 16% de redoublants. Soit 192.000 élèves. « Ce qui est énorme. Or, un enfant qui reprend sa classe n'améliore pas forcément son niveau d'études. Justement pour améliorer le niveau des élèves et par ricochet les résultats scolaires, le ministère a décidé de mettre en œuvre plusieurs reformes. Notamment celle de la formation initiale, des reformes curriculaire, des Collèges, des Examens (Bepc et Bac) et celle portant sur la réduction du taux de redoublement et d'abandon », a-t-il expliqué.

Kourouma a également annoncé la reforme du Cafop, avec en prime le recadrage des programmes avec la réalité du terrain et l'introduction des TIC. « Les enseignants qui sortent doivent avoir une parfaite maîtrise des TICS. », a insisté le Coordonnateur général.

Pour ce qui est de la reforme des Collèges, il a fait remarquer que 20 collèges de proximité Base 2 seront prêts dès la rentrée scolaire 2014-2015. « Les financements sont déjà prêts. Ces écoles seront construites en zone rurales. Les travaux vont démarrer avant la fin de l'année scolaire 2013-2014 », a-t-il lancé. Précisant que les enseignants qui y dispenseront les cours seront bivalents. Un recrutement de 1000 enseignants est prévu pour ces coollèges de proximité. Peuvent postuler, les instituteurs titulaires d'une Licence.

Anzoumana Cissé


Ibrahima Kourouma Côte d'Ivoire Plateau CEPE Bepc gouvernement rentrée scolaire



Educarriere sur Facebook