Abengourou : Une attaque déjouée, des armes automatiques d'assaut saisies à un corridor
L'un des cerveaux du coup arrêté, ses complices en fuite


Une vue de l’arsenal.
  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 05 déc. 2019
  • Visites: 1171
  • Commentaires: 0
Un fusil à pompe de calibre 12, une kalachnikov Ak 47 fonctionnelle, un chargeur Ak 47 garni de 28 munitions, un pistolet automatique de calibre 7,65 mm, deux clés de motos, une attestation d'identité portant le nom Yao Kan Gilbert, une Bible contenant plusieurs numéros de téléphone, une tenue traditionnelle et des gris-gris. C'est l'arsenal qui a été saisi dans un sac noir, le 1er décembre 2019, au corridor Est de la ville d'Abengourou. L'un des propriétaires de ce colis compromettant a été appréhendé. De quoi s'agit-il ?

Avec la position géographique de la ville d'Abengourou, adossée littéralement à la frontière ivoiro-ghanéenne, les autorités compétentes ont jugé utile, depuis plusieurs années, d'ériger des corridors à chaque entrée principale de la capitale de l'Indénié. Ainsi, en plus des corridors situés à l'entrée et à la sortie de la ville sur la nationale A1 (Abidjan-Bondoukou), un autre corridor a été érigé sur l'axe Abengourou-Niablé-Frontière du Ghana.

Chaque jour donc, les différentes unités des forces de l'ordre sont postées à ces endroits stratégiques. Et comme il fallait s'y attendre, à cette période proche des fêtes de fin d'année, ces agents de sécurité redoublent de vigilance. Le 1er décembre dernier, au corridor de l'axe de Niablé, un véhicule de transport en commun pointe aux environs de 11h. Un agent de police avance vers ledit véhicule et décline son identité. Contrôle de routine. Alors que les premiers usagers sortent leurs pièces d'identité pour se soumettre aux exigences du policier, deux d'entre eux s'éjectent subitement de la voiture et prennent leur jambe à leur coup, dans un sprint (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Abidjan Abengourou Ghana police




Educarriere sur Facebook