A 12 mois des élections / Affoussiata Bamba-Lamine (ex-ministre, pro-Soro) : « Nous sommes parfaitement au courant de leur jeu et de leur stratégie »


"Guillaume Soro n’a absolument aucune intention, ni aujourd’hui, ni demain, de rejoindre le Rhdp'', assure Me Affoussiata Bamba-Lamine.
  • Source: linfodrome.com
  • Date: sam. 12 oct. 2019
  • Visites: 1663
  • Commentaires: 0
Dans une interview au ton globalement caustique et publiée par ses soins sur facebook, l'ex-ministre de la Communication, Affoussiata Bamba-Lamine, plus que jamais engagée aux côtés de Guillaume Soro, s'attaque au parti présidentiel.

« Je vais vous dire, le Rhdp (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix) fait de l'intoxication en se disant le parti majoritaire, en citant comme une litanie le nombre de maires et de présidents de conseils régionaux obtenus par intimidation, menaces et braquages des urnes ! Si le Rhdp avait réellement cette majorité clamée, pourquoi donc inféoder tous les organes chargés d'organiser les élections ? D'ailleurs, ce qui arrive à Monsieur Jacques Mangoua est bien la preuve du chantage exercé sur les élus qui n'adhèrent pas au Rhdp ! », charge Affoussiata Bamba-Lamine.« Une majorité ne se clame pas, mais elle est visible et sans ostentation ! En réalité, le Rhdp prépare les esprits à travers cette vaste communication d'intoxication pour dire qu'ils ne peuvent pas, ne pas avoir gagné les prochaines élections du fait de leur majorité, mais qui, on vient de le voir, est factice. Il faut que les dirigeants de ce parti sachent que nous sommes parfaitement au courant de leur jeu et de leur stratégie ridicule », dit l'ancienne députée d'Abobo.  

Elle déclare, au sujet de la nouvelle Commission électorale indépendante (Cei), que le gouvernement sera amené à « revoir sa copie ». Les instances dirigeantes du principal organe électoral ont déjà été installées, mais au sein de l'opposition, dont les pro-Soro, les critiques demeurent sur « l'indépendance » de l'institution et sa conformité à l'arrêt de la Cour africaine des droits de l'Homme et des peuples. Pour l'avocate Affoussiata Bamba-Lamine, l'élection récente des dirigeants de la Cei constitue un « non-événement ». « Le gouvernement s'est cru malin en conviant les forces vives de la nation pour faire un simulacre de débats en vue de l'élaboration (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Guillaume Soro Affoussiata Bamba Jacques Mangoua Rhdp Commission électorale indépendante Cei Rassemblement Abobo gouvernement indépendance élections opposition




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour