Mort par accident de moto de DJ Arafat : De graves révélations sur les bagues avec des têtes de mort de l'artiste


Le chercheur spirituel, Médard Kouassi, a invité la jeunesse ivoirienne à tirer un enseignement de la mort de Dj Arafat
  • Source: linfodrome.com
  • Date: vend. 16 août 2019
  • Visites: 3839
  • Commentaires: 0
Le célèbre chercheur spirituel ivoirien, Médard Kouassi, a tenu à s'adresser à la jeunesse ivoirienne suite à la mort, le lundi 12 août 2019, à la polyclinique des Deux-Plateaux, de la star du « Coupé-décalé », Houon Ange Didier alias DJ Arafat. Un décès consécutif à un accident par moto survenu, le dimanche 11 août, aux environs de 22 h, à Angré.

Dans une publication, le mercredi 14 août, sur sa page Facebook, le médecin holistique, également fondateur  du  Club de la pensée positive, a mis en garde les jeunes sur les risques encourus avec le port des bagues de protection contre les accidents. « (...) Sachez ceci : lorsque l'accident est provoqué par autrui, vous pouvez vous en sortir. Mais lorsque vous provoquez l'accident pour créer le buzz comme vous le dites, alors, vous mourrez…  attention», a prévenu Médard Kouassi, non sans interroger : «Lorsque vous portez sur vous des bagues ou médailles avec des têtes de mort, que pensez-vous qu'il vous arrivera ?» Et le médium d'interpeller : « Sachez que tout est énergie et ondes qui attirent à nous les mêmes effets».

Autre pan important de la publication du théosophe, c'est bien le message que le leader charismatique du coupé-décalé et chef emblématique des «Chinois», un nom attribué à ses fans pour affirmer leur grand nombre, lui aurait adressé au petit matin du mercredi 14 août 2019, vers 1h 30. «Voici ce que votre frère, votre ami et votre idole vous dit : « Vieux père, dis à mes «Chinois» que je leur demande pardon. Je ne voulais pas mourir. Je voulais encore une fois créer le buzz, mais cette fois, je me suis surpris mort, lorsque je suis revenu à moi et j'ai crié plusieurs fois : Zabbra, lève-toi on va partir. Mais malheureusement pour moi, le lien de vie qui reliait mon esprit et mon âme à mon corps physique était coupé. J'ai tout fait, rien. J'ai alors compris que je venais hélas de me suicider. Je parle de suicide car j'aurais dû ne pas prendre ma moto parce que j'étais fatigué, très fatigué» », a confié Médard K (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Houon Ange Didier DJ Arafat Deux-Plateaux Facebook accident Chinois