Yamoussoukro / Présidentielle 2020 : Le projet de loi portant recomposition de la CEI votée par le Sénat, le groupe parlementaire PDCI dans une colère noire

  • Source: linfodrome.com
  • Date: vend. 02 août 2019
  • Visites: 803
  • Commentaires: 0
Les remous au sein de la classe politique autour de la commission électorale indépendante (CEI) notamment entre le Parti Démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), porte-étendard de l'opposition et le Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) vont s'enfler encore davantage dans les jours à venir. Le projet de loi portant recomposition de la CEI a été adopté par la commission générale et institutionnelle du Sénat le jeudi 1er août dernier à la Fondation Félix Houphouët Boigny pour la recherche de la paix à Yamoussoukro.

Un projet de loi voté certes par 13 voix pour, 3 contre et 0 abstention et qui a laissé toutefois le groupe parlementaire dans l'amertume. La parfaite illustration est la réaction d'Alain Kokottré, Sénateur du Gbêkè, membre du groupe parlementaire PDCI qui, après avoir voté contre, n'a pas manqué d'exprimer son indignation face à la presse. « Nous avons voté contre pour exprimer notre désaccord par rapport à ce qui nous est proposé comme projet de loi. En effet nous, nous attendons un projet de loi portant reforme de la Commission Electorale Indépendante (CEI). Et là, on nous propose un projet de loi portant recomposition de la CEI. Nous avons fait savoir que nous sommes en désaccord avec ce texte. Vous l'avez vu, nous avons fait une déclaration en bonne et due forme pour l'exprimer. Et au cours des débats, nous avons justifié notre position. Et comme notre position n'a pas été prise en compte, nous avons voté contre », a-t-il mentionné.

Evoquant la position du groupe parlementaire PDCI, il a indiqué que « ce groupe parlementaire n'est pas d'accord avec ce qui est proposé ». Expliquant toutefois que ce groupe reste ouvert au dialogue. « D'ailleurs, la ligne doctrinale de notre parti c'est de rester toujours ouvert aux échanges et aux recherches de consensus pour qu'on arrive à une Commission Electorale Indépendante (CEI) qui préserve la paix en Côte d'Ivoire. Vous êtes avec nous dans ce pays. Et faute de consensus autour des élections dans ce pays, il y a eu trop de violences. Et nous estimons que le moment est venu de prendre des dispositions à travers l'institution qui est chargée d'or (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Félix Houphouët Boigny PDCI RHDP CEI Houphouétiste Rassemblement Côte d'Ivoire Yamoussoukro projet de loi Sénat élections opposition




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour