Crise à la MGE-CI (ex-MUPEMENET) : Le collectif des syndicats et associations dénonce « la mise sous tutelle de la mutuelle » et demande aux mutualistes de « se tenir prêts pour des mots d'ordre »


Le secrétaire général du Syres, Arnaud Boka (au centre) a, au nom du collectif, dénoncé la mise sous tutelle de la MGE-CI
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 31 juil. 2019
  • Visites: 756
  • Commentaires: 0
Au nom du collectif des syndicats et associations pour la sauvegarde de l'autonomie de la Mutuelle générale des enseignants de Côte d'Ivoire (MGE-CI, ex-MUPEMENET-CI), le secrétaire général du Syres-CI, Arnaud Boka, a animé une conférence de presse, le mercredi 31 juillet 2019, au siège du SYNAPE-CI à Adjamé, pour dénoncer le « braquage » de ladite Mutuelle et demander aux mutualistes de se « tenir prêts pour des mots d'ordre clairs et précis ».

L'installation « au forceps » de Michael Boko à la présidence du conseil d'administration de la Mutuelle générale des enseignants de Côte d'Ivoire (MGE-CI, ex-MUPEMENET-CI) a radicalisé la position du collectif des syndicats et associations pour la sauvegarde de l'autonomie de ladite mutuelle. Pour preuve, au nom dudit collectif, le secrétaire général du Syres-CI, Arnaud Boka, a animé une conférence de presse, le mercredi 31 juillet 2019, au siège du SYNAPE-CI, à Adjamé pour condamner « avec la dernière énergie la caporalisation et la mise sous tutelle de notre mutuelle portée sur les fonts baptismaux au prix de sacrifices innombrables de syndicalistes soucieux de l'avenir des enseignants »

Bien avant, le conférencier entouré pour la circonstance de certains membres du collectif s'est appesanti sur la chronologie des faits. De l'assemblée générale mixte de la MUPEMENET-CI, le 15 avril 2019, à Yamoussoukro, et qui a vu l'élection de Cissé Vacaba, à « l'intronisation de Michael Boko à la tête du Conseil d'administration par le cabinet du MENETFP », en passant par le communiqué de « Mme Kandia Camara qui annonce qu'elle choisit Boko Michael comme PCA en lieu et place de Cissé Vacaba », Arnaud Boka a passé tout au peigne fin.

Au passage, il a relevé que les mutualistes, mobilisés depuis le mardi 23 ont procédé à un sit-in jusqu'au vendredi 26 juillet 2019 « quand une délégation du Cabinet du MENETFP, accompagnée par plusieurs cargos de policiers » a débarqué au siège de la MGE-CI, à l'immeu (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Kandia Camara Cissé Vacaba Michael Boko MUPEMENET-CI MGE-CI Côte d'Ivoire Adjamé Yamoussoukro




Educarriere sur Facebook