Guillaume Soro cogne et recadre Amadou Soumahoro : « Il rêvait d'occuper un strapontin à l'international et a pris comme première décision de se nommer lui-même Président de la section ivoirienne de l'APF »

  • Source: linfodrome.com
  • Date: mer. 12 juin 2019
  • Visites: 2680
  • Commentaires: 0
Dans un communiqué diffusé sur sa page Facebook, Guillaume Soro cogne et recadre son successeur à la présidence de l'Assemblée nationale, Amadou Soumahoro, qu'il accuse d'ailleurs de manœuvrer pour se positionner comme le président de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF).

Crise à l'Assemblée parlementaire de la Francophonie

Les preuves de la forfaiture contre Guillaume Soro s'accumulent. Comme le lecteur pourra le constater, ces documents exclusifs sont des documents officiels de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire. Chacun pourra constater, qu'après le renouvellement de l'Assemblée nationale ivoirienne en décembre 2016, le Président Guillaume Kigbafori Soro a procédé, comme le veut le règlement intérieur de l'Assemblée nationale, à la désignation des députés ivoiriens au sein des organisations interparlementaires.

Ainsi, le 16 novembre 2017, il signe l'arrêté numéro 001/AN/PT « portant constitution de la section ivoirienne de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie ». Cet arrêté que vous pouvez consulter, indique bien que les députés désignés constituent la section ivoirienne de l'Assemblée parlementaire de la francophonie, pour la durée de la législature 2016-2020. Le lendemain, 17 novembre 2017, le Secrétaire général de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, de l'époque M. LATTE AHOUANZI, transmet au bureau de l'APF en France, la liste des membres ivoiriens de l'APF, en indiquant bien que ces derniers ont été choisis pour la durée de la législature. La lettre de transmission datée du 17 Novembre 2017 est également proposée ci-dessous. L'APF en a pris acte.

Il est donc clairement établi, avec ces preuves que la section ivoirienne de l'AFP, la seule valable et légitime est celle constituée le 16 novembre 2017. Le Parlement n'ayant pas été dissous et aucun des députés n'étant décédé, rien ne peut changer leur mandat.

Nous vous proposons, également en annexe, la liste des « vrais » membres de la section ivoirienne, bien différente de la liste scélérate publiée clandestinement par les instances politiques de l (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Guillaume Soro Amadou Soumahoro Côte d'Ivoire France Facebook Assemblée parlementaire de la Francophonie APF Assemblée nationale constitution



Educarriere sur Facebook

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les appels d'offre

Magazine