Affaire appel à la haine de l'étranger : les propos de Bédié « sortis de leur contexte » (Billon)

  • Source: APA
  • Date: lun. 10 juin 2019
  • Visites: 1992
  • Commentaires: 0
Le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI, ex-allié au poivoir) s'est indigné lundi dans une conférence de presse à Abidjan du «mauvais procès » fait à son président qui été accusé par le gouvernement ivoirien « d'appeler à la haine de l'étranger dans le pays», a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Selon Jean-Louis Billon, le secrétaire exécutif de cette formation politique chargé de la communication, « le porte-parole du gouvernement a délibérément choisi des morceaux des propos du président du PDCI sortis  de leur contexte pour en faire une exploitation tendancieuse à l'effet de ternir son image et de porter atteinte à son honorabilité ». 

« Le PDCI s'étonne et s'indigne du mauvais procès qui est fait au  président Henri Konan Bédié... Contrairement à cette accusation à la fois calomnieuse et démagogique, le président Henri Konan Bédié n'a fait que porter à l'attention de l'opinion nationale et internationale des  faits troublants et récurrents vécus par les populations ivoiriennes et qui suscitent de véritables inquiétudes », a soutenu M. Billon.  

Samedi, le gouvernement ivoirien a condamné des propos d'une « extrême gravité » du président du PDCI « appelant à la haine de l'étranger ».

« Ces propos d'une extrême gravité, appelant à la haine de l'étranger sont de nature, à mettre en péril, au-delà de la paix et de la cohésion sociale, l'unité nationale et la stabilité du pays », avait estimé Sidi Tiémoko Touré, le porte-parole du gouvernement ivoirien rappelant « à tous que le racisme, la xénophobie, le tribalisme et la discrimination raciale ou religieuse sont constitutifs d'infractions prévues et punies par la loi pénale».

Mercredi dernier, rappelle-t-on, recevant des  militants de son parti à Daoukro (Centre-est), M. Bédié aurait, entre  autres affirmé que : « on fait venir des étrang (...)

Lire la suite sur APA


Henri Konan Bédié Billon Sidi Tiémoko Touré PDCI Côte d'Ivoire Abidjan Daoukro gouvernement xénophobie procès




Educarriere sur Facebook