Examen du projet de loi sur la nouvelle carte d'identité biométrique : Traoré Mariam (RHDP) et Konan Marius (PDCI) s'empoignent à l'hémicycle


La députée Traoré Mariam et son collègue Konan Marius ont eu un vif échange dans l'hémicycle.
  • Source: linfodrome.com
  • Date: sam. 08 juin 2019
  • Visites: 1171
  • Commentaires: 0
L'ambiance s'est révélée quelque peu surchauffée, jeudi 6 juin 2019, à l'Assemblée nationale à Abidjan-Plateau, lors des travaux de la commission des affaires générales et institutionnelles portant sur le projet de loi instituant une carte nationale d'identité biométrique. Une altercation s'est produite entre les députés Traoré Mariam du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) et Konan Marius qui faisait office de porte-parole du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci).

D'entrée, le parlementaire du Pdci relevait, à l'endroit du ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, commissaire du gouvernement, Sidiki Diakité, le nombre pléthorique de corps habillés aux alentours de l'Assemblée nationale, « maison du peuple ».

« M. le ministre, ce matin, nous constatons, par votre présence, que le Plateau est bondé de corps habillés. Vous venez dans la maison du peuple, vous n'avez pas besoin de tous ces corps habillés qui se sont mobilisés pendant que l'insécurité gagne du terrain. Les microbes agressent et font la loi. Ici, vous ne devriez pas avoir peur puisqu'il y a la garde républicaine », a fait observer Konan Marius, député de la circonscription d'Attiégouakro et Lolobo (Yamoussoukro).

Tout de suite, l'élu est rappelé à l'ordre par le président de la commission des affaires générales et institutionnelles, Sidibé Abdoulaye, qui estime que le parlementaire est « hors sujet » dans la mesure où ses observations n'ont rien à voir avec l'ordre du jour.

Pendant que le président Sidibé Abdoulaye s'évertue à calmer l'ardeur du cadre Pdci, des bruits de protestation se font entendre de la part des députés du Rhdp. Parmi les mécontents, Traoré Mariam, députée de Tengrela. L'élue avait défrayé la chronique, début février, pour ses propos d'une rare vulgarité à l'encontre de la présidente de l'Union des femmes du Pdci (Ufpdci) urbaine, Sita Coulibaly. Une plainte avait été déposée contre la députée de Tengrela.

C'est donc elle, Mariam Traoré, dont la voix surplombait le camp Rhdp, qui s'en est prise à Konan Marius. « Il est toujours hors sujet », fulmine-t-elle.

« Je ne vous autorise pas à me parler. Vous ne savez pas parler le français. Vous êtes toujours hors sujet », réplique le député d'Attiégouakro et Lolobo. L'élu est très remonté : « Non, tu ne m'insultes pas ! Je ne te le permets pas. Je n'accepte pas qu'elle se permette de m'insulter ».

Le président Sidibé Abdoulaye reprend la parole. Dans ce qui s'apparente à un rappel à l'ordre de Traoré Mariam et de ses collègues du Rhdp, le président lâche : « on a toujours dit ici que quand un député a la parole, on ne l'interrompt pas. M. Konan Marius, vous avez la parole : continuez ! ». Et le député d'Attiégouakro et Lolobo encore sur les nerfs de répondre : « je ne parle plus ». Quelques instants après, Konan Marius quitte la salle pour ne revenir qu'au moment du vote.

Les anciennes Cni prorogées

Auparavant, le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, qui avait à ses cotés Gilbert Kafana Koné, ministre auprès du président de la République chargé des relations avec les institutions de la République, avait donné l'exposé des motifs relatif au projet de loi instituant une carte nationale d'identité biométrique. « L'institution de cette carte est motivée par des impératifs de sécurité et la libre circulation des biens et des personnes dans l'espace Cedeao. Il s'agit d'une carte à puce électronique sécurisée et à multi-usage contenant des informations biographiques et des données biométriques », a exposé M. Diakité.

Le commissaire du gouvernement a rassuré quant à la prorogation des anciennes cartes nationales d'identit&eacut (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Sidiki Diakité Konan Marius Traoré Mariam Mariam Traoré Gilbert Kafana Koné Pdci Rhdp Rassemblement Côte d'Ivoire Plateau Abidjan Yamoussoukro carte nationale d'identité Cni gouvernement projet de loi Assemblée nationale microbes




Educarriere sur Facebook