Affrontements à Béoumi : 11 décès, 108 blessés et 300 déplacés, selon le Procureur de Bouaké Koné Braman
« L'altercation qui a eu lieu entre un chauffeur Malinké et un conducteur Baoulé a été un prétexte »


Le Procureur dela République près le tribunal de Bouaké, Koné Braman
  • Source: linfodrome.com
  • Date: vend. 24 mai 2019
  • Visites: 489
  • Commentaires: 0
11 décès, 108 blessés et 300 déplacés et d'importants dégâts matériels, tel est le bilan macabre dressé par le Procureur de la république près le tribunal de première instance de Bouaké, Koné Braman, suite aux évènements malheureux survenus le mercredi 15 mai 2019 à Béoumi.

Au cours d’une conférence de presse tenue ce jeudi 23 mai 2019, à son cabinet, le premier patron des renseignements livrant ce bilan qu’il qualifie de provisoire a indiqué que suite à ces évènements, ses services ont ouvert une enquête à la brigade de gendarmerie section recherches de Bouaké à l’effet d’en situer les auteurs, rappelant à ce jour, l’interpellation de 18 personnes dont leurs auditions ont permis à une d’entre elles de passer aux aveux sur la mort d’un chauffeur. «Le corps sans vie du chauffeur Traoré Daouda alias Daodjan a été retrouvé et déposé à la morgue », a confié l’Homme de Droit.

Poursuivant, Koné Braman fait savoir que des armes de types traditionnel ainsi que des machettes ont saisies et mises sous scellées par ses éléments, précisant qu’au « stade actuel de l’enquête, aucune arme de guerre n’a été utilisée. Les armes utilisées sont exclusivement des fusils de chasse traditionnelle ». Aussi, souligne-t-il que « l’enquête se poursuit en vue de rechercher les meneurs et surtout ceux qui ont planifié et coordonner ces tueries ».

Il a par ailleurs reg (...)

Lire la suite sur linfodrome.com