FPI, fête de la Liberté : Voici le message que Gbagbo veut transmettre aux populations de l'ouest. Pourquoi l'ex-chef de l'État a choisi Duékoué

  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 22 avr. 2019
  • Visites: 956
  • Commentaires: 0
Pour la 20e édition de la Fête de la liberté du Front populaire ivoirien (Fpi, le parti de Gbagbo), l'ex-chef de l'État, actuellement en Belgique, après son acquittement de crimes contre l'humanité par la Cour pénale internationale (Cpi), Laurent Gbagbo, a décidé de célébrer le peuple et toutes les populations vivant dans l'ouest du pays. Ainsi, pour cette fête de la liberté, c'est la ville de Duékoué qui a été choisie.

Le président du comité d'organisation de cet événement majeur au Fpi, Koua Justin, premier Secrétaire général adjoint et porte-parole du « Parti de Gbagbo », opposé au Fpi de Pascal Affi N'Guessan, a animé un point-presse, vendredi 19 avril 2019, à la résidence des Gbagbo, à Cocody Riviera Golf, pour se prononcer sur les enjeux de cette manifestation, prévue pour les vendredi 26 et samedi 27 avril prochains. Pour lui, cette fête de la liberté revêt une symbolique particulière. Aussi, en a-t-il dévoilé les enjeux. « La crise dite post-électorale a causé beaucoup de torts à toute la Côte d'Ivoire. Tous les Ivoiriens ont souffert dans leur chair et dans leur âme. Mais vous conviendrez avec moi, que l'Ouest de la Côte d'Ivoire, avec les populations et Dan, en a payé, de loin, le plus lourd tribut : des villages entiers rasés et rayés de la carte de la Côte d'Ivoire, des terres confisquées, des milliers de personnes déplacées ou contraintes à l'exil dans les pays limitrophes, des centaines de milliers de personnes tuées pour ne pas dire décimées, qui n'ont pas eu droit aux sépultures sur les terres de leurs ancêtres. Bref, le tableau des événements post-électoraux à l'Ouest est sombre, ahurissant voire révoltant, qui fait de cette région de notre pays, une région martyr », a déclaré Koua Justin à la presse. Notant que le peuple , qui « a longtemps gémi de douleur dans le silence et dans l'indifférence méprisante des tenants actuels du pouvoir, a droit à la solidarité de leurs frères et sœurs du Front populaire ivoirien. Surtout que, malgré ces atrocités qu'il a subies, ce peuple est resté fidèle et loyal au président Laurent Gbagbo et au Front populaire ivoirien ». « Il est debout contre le gré de ses agresseurs. Il a besoin de sentir le réconfort et le soutien du président Laurent Gbagbo. Le président Gbagbo envoie donc le Front populaire ivoirien communier avec ce digne, loyal et fidèle peuple. Il envoie le Front populaire ivoirien témoigner sa reconnaissance et sa solidarité à ce grand et digne peuple. C'est ce message de compassion que le Fpi va apporter à ses militants, militantes, sympathisants en général, et singulièrement au peuple , en célébrant la 20e édition de la Fête de la liberté à Duékoué », a indiqué le porte-parole du « Parti de Gbagbo ».

À écouter le conférencier, c'est sur recommandation de Laurent Gbagbo, et en accord avec Feu Abou Drahamane Sangaré, « son frère jumeau », que la ville de Duékoué a été choisie pour cette célébration. Il s'agit donc, selon Koua Justin, « de rendre un vibrant hommage à tout un peuple, lui témoigner la compassion du Front populaire ivoirien, lui témoigner l'amitié et la fraternité du président Gbagbo, président du Front populaire ivoirien ». Ce sera l'occasion pour les officiels du Fpi, même si Laurent Gbagbo est encore hors du pays, de se recueillir sur les fosses communes de personnes tuées durant le massacre de mars 2011, à Duékoué. 


Nouvel engagement

« Aussi, au-delà de notre objectif général qui consiste à y aller pour sonner la mobilisation du parti, de la communauté nationale et internationale, afin de faire triompher l'idéal démocratique en Côte d'ivoire par la reconquête et l'exercice du pouvoir d'État, le Front populaire ivoirien va à Duekoué pour se recueillir aussi sur les fosses communes dans lesquelles reposent ses mil (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Laurent Gbagbo Affi N'Guessan Koua Justin Front populaire ivoirien Fpi Côte d'Ivoire Cocody Riviera Duekoué Belgique Cour pénale internationale Cpi




Educarriere sur Facebook