Le gouvernement ivoirien injecte 10,7 milliards FCFA dans l'acquisition de vaccins en 2019

  • Source: APA
  • Date: mar. 02 avr. 2019
  • Visites: 741
  • Commentaires: 0
Le gouvernement ivoirien a injecté plus de 10 milliards FCFA pour le financement des vaccins en Côte d'Ivoire pour l'année 2019, a révélé mardi à Abidjan, Samba Mamadou, le directeur général de la santé.

«Le co-financement du pays dans l'achat des vaccins va augmenter de manière graduelle pour atteindre les 100% en 2025... A cet effet, le gouvernement a financé l'achat des vaccins à hauteur de 4,2 milliards FCFA en 2017, 10 milliards FCFA en 2018 et plus de 10,7 milliards FCFA en 2019», a indiqué M. Samba, soulignant qu'au plan budgétaire, la dotation en vaccins de 2020 est « déjà acquise».

Le directeur général de la santé s'exprimait au nom du ministre ivoirien de la santé et de l'hygiène publique à la cérémonie d'ouverture d'un « atelier de planification de la transition accélérée de la Côte d'Ivoire à la sortie de l'éligibilité des financements GAVI d'ici 2025».

Cette rencontre qui prendra fin jeudi,  vise notamment à planifier le retrait de « GAVI, l'Alliance pour le vaccin» ( une organisation qui aide au financement des vaccins dans les pays en développement) dans le financement des vaccins en Côte d'Ivoire d'ici 2025 pour que le pays prenne le relai.

Cet atelier devra notamment aboutir à un plan de transition précisant l'estimation des coûts globaux du Programme élargi de vaccination (PEV), achats de vaccins, logistique...

« Pendant ces trois jours, les experts vont réfléchir pour trouver la meilleure manière d'arriver à cette transition accélérée puisqu'il faut qu'en 2023, on mette en place notre budget qui puisse nous permettre de prendre en charge toutes nos activités de vaccination », a expliqué M. Samba assurant que la Côte d'Ivoire qui est dans la phase de «  transition préparatoire » de ce projet depuis 2016, «est prête» pour accueillir la « transition accélérée»  et prendre en charge à 100%  le financement de tous ces vaccins dans le cadre du Programme élargi de vaccination ( PEV) à partir de 2025. 

« En ce concerne, l'achat des vaccins, GAVI apporte un appui financier aux pays sur la base d'un principe de co-financement du pays dont la contribution est fixée en fonction de l'évolution des ressources du Produit national brut ( PNB) par habitant», a auparavant fait savoir le représentant du ministre Eugène Aka  Aouélé.

Justifiant le retrait de GAVI du financement des vaccins en Côte d'Ivoire en 2025, M. Samba a également expliqué que selon les projections des trois dernières années, « le revenu national brut par habitant de 2016 à 2018 est de 1580 dollars par personne dans le pays, ce qui est supérieur au seuil d'éligibilité au financement de GAVI».

« Le fonctionnement de GAVI est qu'après un certain nombre d'années, lorsque le PNB d'un pays dépasse un certain niveau, progressivement, l'organisation se retire et c'est le gouvernement qui prend le relai pour payer les vaccins », a indiqué pour sa part, Pascal Rigaldies, le responsable programme de GAVI. 

La phase de « transition accélérée » de ce projet, a-t-il poursuivi, démarre (...)

Lire la suite sur APA


Samba Mamadou Côte d'Ivoire Abidjan gouvernement



Educarriere sur Facebook

Magazine