Situation socio-politique / Soro prévient : « Un chômeur est nerveux, donc ne me provoquez pas »


Guillaume Soro, ancien leader des ex-Forces nouvelles: « Nous tous, on a fait quelque chose. On n’a qu’à tous demander pardon, c’est ça qui est mieux pour nous tous »
  • Source: linfodrome.com
  • Date: dim. 10 mars 2019
  • Visites: 2207
  • Commentaires: 0
Face aux populations de la Bagoué qu'il a reçu ce samedi 9 mars 2019 chez lui, à Abidjan, Guillaume Soro n'a pas eu la langue de la poche, pour parler de ses démêlés avec ses ex-alliés du Rassemblement des Houphouëtistes devenus ses adversaires aujourd'hui.

Guillaume Soro a encore parlé, et l’ex-président de l’Assemblée nationale contraint à la démission ne compte pas s’en arrêter là. Le député de Ferké veut continuer à parler, contrairement à ceux qui disent de lui qu’il parle un peu trop depuis son départ du perchoir de l’Hémicycle.

Répondant à ceux qui lui reproche de trop parler, l’ex-patron du Parlement a haussé un tant soi peu le ton, ce samedi 09 mars 2019, face aux cadres et populations de la Bagoué venus lui rendre visite à son domicile à Abidjan Marcory résidentiel. « Des Ivoiriens disent que depuis un moment je parle trop. Je dis oui, depuis un moment je vais parler. Parce que je me suis tu pendant 8 ans. Ça me brulait dans mon cœur là-bas. Donc ça va sortir maintenant. Je vous ai dit qu’un chômeur est nerveux, donc ne me provoquez pas » a prévenu Guillaume Soro sur un ton mi-ironique mi-colérique.

Guillaume Soro, qui a poursuivi dans ses déballages sur ses relations tumultueuses avec ses ex-camarades du Rassemblement des Houphouëtistes (Rhdp) dont il s’est affranchi, appelle, malgré tout à la réconciliation. Cette réconciliation pour laquelle il a décidé, depuis plus de deux ans de prendre son bâton de pèlerin. Il a app (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Educarriere sur Facebook