Yamoussoukro : Les vérités que les chefs Baoulé ont dit à Amédée Kouakou pour Ouattara, ce qu'ils reprochent au chef de l'Etat


La délégation du ministre Amédé (au centre) posant avec les têtes couronnées du District de Yamoussoukro (Ph: Dr)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: mar. 05 mars 2019
  • Visites: 2306
  • Commentaires: 0
Ils n'ont pas eu la langue de bois lors de la rencontre qu'ils ont eu à huis clos avec un émissaire du président de la République, le vendredi dernier, à Yamoussoukro. Les chefs traditionnels A kouè et Nanafouè ont tenu à dire certaines vérités à l'émissaire du chef de l'Etat. Cinq jours après la rencontre, linfodrome en sait un peu plus sur le contenu des échanges.

En tournée d’information et d’explication, l’émissaire du chef de l’Etat Alassane Ouattara, le ministre de l’Equipement et de l’Entretien routier, Amédé Kouakou, à la tête d’une forte délégation, a pris langue avec les chefs traditionnels des 70 villages du District autonome de Yamoussoukro. On notait également la présence des deux chefs du canton des Akouè et des Nanafouè, respectivement nanan Boigny N’dri III et nanan Koba II, ainsi que celle des présidents des jeunes et des femmes, le vendredi 1er Mars 2019 à la fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix.

Démarrée à 13 heures 45 minutes, la rencontre, fermée à la presse, a duré environ trois heures de temps. C’est que les échanges ont été empreints de vérités. Selon nos sources, certains dignitaires ont saisi l’occasion à eux offerte pour demander des comptes au chef de l’Etat.  

Nanan Logba 2 du village de Logbakro, n’y est pas allé du dos de la cuillère pour dénoncer un non-respect de la parole donnée du président Ouattara. «Houphouët en mourant en 93 a laissé un héritage qui est Yamoussoukro. Aujourd’hui tout le monde dit qu’il est Houphouëtistes. Vous dites que vous êtes fils d’Houphouët-Boigny et pourtant vous avez tourné dos à son village. À la rencontre avec les chefs traditionnels baoulé en 2010, où le président Bédié nous a demandés de voter pour le président Ouattara, le président Ouattara avait promis s’installer ici à Yamoussoukro une fois élu. Aujourd’hui, ça fait huit ans qu’il est au pouvoir et il n’est jusque-là pas venu, que s’est-il passé ? Alassane est au pouvoir il y a huit ans, il reste deux ans pour que son mandat finisse et nous apprenons que c’est maintenant qu’il va s’occuper de Yamoussoukro. Cette information semble floue dans notre esprit ».

Le chef de Logbakro a, par ailleurs, déploré une instrument (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Magazine

Educarriere sur Facebook