Bingerville / Tragique scène de ménage: Une femme saccage son domicile conjugal et tue son mari à coups de chevron


(Photo d'archives)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 25 fév. 2019
  • Visites: 2342
  • Commentaires: 0

Mais diantre, qu'est ce qui a bien pu passer par la tête à Noëlle Camara, jeune commerçante d'une trentaine d'années, vivant en couple au quartier « Agri », à Bingerville ? Elle qui va se livrer à des actes de destruction digne d'un tsunami, avant de commettre...pire. A savoir, le conjugicide.

Selon les informations dont nous disposons, bien avant le drame, assurent nos sources, Noëlle mène une vie relativement tranquille, au côté de son mari François Yapo, un électricien d'une quarantaine d'années.

La vie n'est certes pas dorée pour ce couple, mais l'amour que chacun voue pour l’autre, suffit bien à leur bonheur. N'est-ce pas cela le plus important, en attendant de connaître bien meilleur sort, sur le plan matériel ?

Mais alors que l'on pense que la vie de ces conjoints est partie pour être un long fleuve tranquille, tout va basculer plus tard. Et dans le drame. Au point que le couple connaisse une séparation...définitive, de la façon la plus terrible.

En effet, dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 février 2019, ça bouillonne subitement au domicile du couple. Et il est environ 4h du matin. A cette aube-là, on ne sait vraiment pour quelle raison, une scène de ménage éclate. On entend des bruits de casse et de bagarre.

Noëlle est complètement déchaînée. Folle de rage, elle se met à tout dévaster dans la maison, à l'aide d'un robuste chevron. Elle casse tout. Elle n'épargne rien du tout. Les ustensiles de cuisine, la télé et autres appareils électroménagers sont réduits à l'état d'épave, sous les violents coups qui s'abattent sur eux. Un véritable désastre, digne d'un ouragan.

Son mari croit alors bien faire de s'interposer. C'est ce qu'il ne fallait pas. La jeune commerçante use de son morceau de chevron, et explose littéralement le crâne de son concubin, lorsqu'elle lui envoie un violent coup à la tempe et un autre à la nuque, dans sa chute.

Les voisins, accourus à ce moment-là, découvrent étendu au sol, le pauvre François Yapo . Grièvement blessé, (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook