Assemblée Nationale : Le député KKP évoque une « intrusion du pouvoir exécutif dans le pouvoir parlementaire »


Le député KKP annonce qu'il ne participera à la session de ce vendredi.
  • Source: linfodrome.com
  • Date: vend. 08 fév. 2019
  • Visites: 1437
  • Commentaires: 0
Le député de Yamoussoukro, Kouassi Kouamé Patrice dit KKP, s'est dit étonné, dans un communiqué signé de lui, et publié sur les réseaux sociaux, le mercredi 6 février 2019, de la convocation d'une session extraordinaire de l'Assemblée nationale. Il y une intrusion de l'exécutif dans les affaires parlementaires.

Je viens de prendre connaissance, via les réseaux sociaux, d'une « information parlementaire » signée du Secrétaire général adjoint de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire selon laquelle, le président de l'Assemblée nationale convoque les députés à une session extraordinaire le vendredi 8 février 2019, à 11 heures.

Su la forme, le président de l'Assemblée nationale a signé, le 25 janvier 2019, une délégation de pouvoir au Vice-président Oulla Guéladet Privat jusqu'au 20 février 2019.

Dans ces conditions, je m'étonne qu'alors que cette délégation n'a pas été rapportée, que d'une part, « l'information parlementaire » fasse état de ce que c'est le président de l'Assemblée nationale qui convoque les députés et d'autre part, c'est le Secrétaire général adjoint de l'Assemblée nationale qui signe ladite convocation en lieu et place du Vice-président.

Par ailleurs, « l'information parlementaire » ne contient pas d'ordre du jour en violation de l'article 95 de la Constitution ivoirie (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Côte d'Ivoire Yamoussoukro Assemblée nationale Constitution



Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour

Magazine