Les journalistes plaident pour la mise en place « urgente » d'un « plan ADO pour sauver » les médias ivoiriens

  • Source: APA
  • Date: lun. 28 janv. 2019
  • Visites: 458
  • Commentaires: 0
Les journalistes ivoiriens ont plaidé, lundi à Abidjan, auprès du Chef de l'Etat Alassane Ouattara, pour la mise en place d'un «plan Alassane Ouattara (ADO)» pour sauver les médias du pays, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

« Aujourd'hui, plus qu'hier, l'attente de tous les acteurs des médias est la mise en place urgente d'un véritable plan Marshall, pardon, un plan ADO en vue de sauver les médias ivoiriens», a plaidé Moussa Traoré, le président de l'Union nationale des journalistes de Côte d'Ivoire (UNJCI) lors d'une cérémonie d'échanges de vœux avec le président ivoirien au palais présidentiel d'Abidjan.

Pour M. Traoré qui a relevé une année 2018, « particulièrement éprouvante » pour le secteur des médias dans le pays, « nous ne pouvons pas aller à l'émergence avec des journalistes handicapés et une presse agonisante».

Auparavant, il a égrené devant M. Ouattara une série de difficultés des acteurs de la presse, encourageant celui-ci à continuer son soutien à ce secteur.

« Excellence, nous plaidons pour le renouvellement de l'enveloppe de 800 millions FCFA dégagée pour la subvention à l'impression ou tout au moins pour son affectation ou sa réorientation vers une autre charge qui pourrait être les salaires des journalistes», a ajouté M. Traoré, souhaitant une accélération du processus de libéralisation du secteur de l'audiovisuel dans le pays. 

Dans le même élan, Patrice Yao, le président du Groupement des éditeurs de presse de Côte d'Ivoire (GEPCI, organisation des patrons de presse), a fait remarquer, un secteur de la presse «qui se noie» en Côte d'Ivoire.

« Les patrons de presse ne veulent pas voir leurs entreprises mourir. Nous vous prions de bien vouloir faire en sorte de pérenniser l'aide à l'impression des journaux », a plaidé, M. Yao, sollicitant à son tour,  auprès de M. Ouattara, une aide dénommée « aide Alassane Ouattara » en faveur des médias.

«Soyez assurés que vos doléances ont été entendues. Le gouvernement est conscient de votre rôle pour la démocratie. Je réitère mon engagement à soutenir vos efforts de perfectionnement », a promis en retour, le président Alassane Ouattara.

Poursuivant, il a rappelé aux journalistes que «votre devoir est d'être des boussoles pour vos concitoyens».


Lire la suite sur APA



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook