Déchets électroniques et électriques : SGS propose une solution pour une meilleure gestion

  • Source: Educarriere
  • Date: vend. 25 janv. 2019
  • Visites: 663
  • Commentaires: 0

La Société générale de surveillance (SGS), a présenté le Jeudi 24 Janvier 2019 à Abidjan, son projet dénommé « SGS RENOVO », une solution autofinancée pour la gestion des Déchets d’équipement électriques et électroniques (DEEE).

Selon les chiffres, fournis par l’entreprise, en 2016, 44,7 millions de tonne de DEEE ont été produits dans le monde entier, pour une valeur estimée à 55 milliards d’euro.

Face à cette épineuse problématique, le Ministère de l’environnement et du développement durable (MINEDD) par le biais du Programme national de gestion des déchets, a désigné la SGS comme prestataire pour offrir aux exportateurs de produits électriques, électroniques et pneumatiques, des solutions efficaces et complètes assurant la conformité de leurs expéditions aux exigences ivoiriennes.

« Cette solution va fournir à l’État de Côte d’Ivoire, l’infrastructure et le support dont il a besoin pour maîtriser et gérer les déchets électroniques », indique le Sales Manager Afrique de SGS, Moïse Yakan.

Ainsi, la solution « SGS RENOVO » se déclinera en trois modules.

Le premier intitulé « Enregistrement et inspection des produits dans le pays de destination d’origine », SGS identifiera et enregistrera sur la base documentaire, les produits exportés depuis le pays de destination d’origine (numéro de série, fabricant, etc.), afin d’assurer la traçabilité des produits jusqu’à leur recyclage.

Le deuxième module, « Collecte de l’écotaxe », l’entreprise prestataire va aider à la collecte de l’écotaxe sur les produits exportés appartenant à la liste prédéfinie des produits ciblés. La collecte de cette écotaxe s’effectuera avant l’expédition des marchandises.

« La collecte de cette écotaxe va permettre au ministère de l’environnement de financer en partie ou en intégralité, le programme gouvernemental de recyclage de ces déchets », précise le coordinateur du Programme national de gestion des déchets (PNGD), Jacques Kouassi Koffi, par ailleurs représentant du ministère de l’environnement et du développement durable.

Et enfin le troisième module intitulé « Développement de l’infrastructure de gestion des déchets EEE », la SGS va développer et assister le Gouvernement pour la mise en place d’un système automatisé de gestion du recyclage des équipements électriques et électroniques. Notamment par la création d’unités de collecte et de traitement de ces déchets.

« Ce programme devra pouvoir créer plus 5 000 emplois directs et indirects, créer des richesses et porteur de nombreuses opportunités pour les industries locales », ajoute M. Moïse Yakan.

En sommes, cette nouvelle solution devra permettre de lutter plus efficacement contre le commerce illégal, protéger l’environnement et la population et semer les graines d’une nouvelle économie.

La SGS est une multinationale leader mondial dans les domaines du contrôle, de la vérification, de l'analyse et de la certification des produits industriels. Elle se charge de l’inspection, la vérification, l'analyse de la qualité des produits et les tests de performance selon les normes de protection de  la santé et la sécurité et de l’environnement.

Anthony NIAMKE




Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook