Maintien de Gbagbo et Blé Goudé à la CPI / Paolina Massidda : ''Il y a des possibilités de proroger la détention''

  • Source: fratmat.info
  • Date: jeu. 24 janv. 2019
  • Visites: 1983
  • Commentaires: 0
La représentante légale des victimes dans l'affaire Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé s'est longuement prononcée, mercredi, sur la procédure judiciaire de la Cpi

L'avocate des victimes, Paolina Massidda était devant les médias, hier. Dès l'entame de ses propos, à la Maison de la presse au Plateau, elle a précisé être là pour défendre toutes ces personnes qui ont subi des préjudices morales et physiques pendant les évènements malheureux survenus en Côte d'Ivoire. « Je ne parle donc pas au nom de la Cpi mais en mon nom personnel en tant qu'avocate des victimes », a-t-elle ajouté.

Cette clarification faite, Paolina Massidda s'est félicitée du maintien de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé dans les liens de la détention à la Haye, suite à l'appel interjeté par le procureur Fatou Bnsouda, après que les juges de la Chambre de première instance 1 ont décidé de leur acquittement définitif le 15 janvier 2019.

Elle a précisé que les juges ayant demandé la mise en liberté des détenus, ne l'ont fait que de façon verbale et non à travers une décision écrite motivée. « Cette décision des juges de mettre en liberté MM. Gbagbo et Blé Goudé n'a pas été une décision écrite motivée conformément à la procédure judiciaire. Nous ne comprenons donc pas pourquoi ils ont pris une telle décision. Il y a tout un flou que nous tenons à élucider », a soutenu l'avocate. Avant d'informer que c'est lorsque la Chambre de première instance 1 déposera sa décision écrite motivée pour demander la mise en liberté des détenus que l'accusation pourra par la suite interjeter appel.

Paolina Massidda a indiqué que la tenue de l'audience du 1er février consistera à entendre les derniers arguments de l'accusation et de la défense et non à se prononcer sur la libération ou non de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

A la question de savoir si la Chambre d'appel peut casser la décision de la Chambre de première instance I demandant la relaxe des détenus, elle a répondu : « Cela est prévu par les textes de la Cour. Ce qui veut dire qu'il y a (...)

Lire la suite sur fratmat.info


Laurent Gbagbo Charles Blé Goudé Côte d'Ivoire Plateau Cpi




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour

Appels d'offres

    Aucun appel d'offre en cours.

Voir tous les appels d'offre