Election municipale partielle : il est «impossible» que Ezaley gagne à Bassam (Mamadou Touré)

  • Source: APA
  • Date: mer. 05 déc. 2018
  • Visites: 1211
  • Commentaires: 1
Mamadou Touré, porte-parole adjoint du Parti unifié Rhdp, (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix), coalition au pouvoir en Côte d'Ivoire, a soutenu mardi qu'il est «impossible» à Philippe Ezaley, le maire sortant de Grand-Bassam, ville balnéaire située à 40 Km au Sud-Est d'Abidjan, de gagner les élections municipales, qui devraient être reprises dans cette circonscription le 16 décembre prochain.

« A Bassam, le mauvais perdant (dit qu') il gagnera ces élections, or du point de vue statistique, il est impossible qu'il gagne », a déclaré M. Mamadou Touré, porte-parole adjoint du Parti unifié Rhdp, qui répondait aux questions des journalistes, lors d’une conférence de presse du parti.

Selon lui, si les militants du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix  (Rhdp), la coalition au pouvoir, sont « mobilisés, parce qu’ils sont les plus nombreux », ils vont «transformer cette majorité en une majorité électorale ».

M. Ezaley, le maire sortant, issu du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci), ex-allié au pouvoir, a comme principal rival Jean-Louis Moulot, le candidat de la mouvance présidentielle, déclaré vainqueur par la Commission électorale indépendante (CEI), avant que la Cour suprême ne casse cette victoire suite à un recours de son adversaire. 

Le gouvernement ivoirien a convoqué, lundi, les collèges électoraux pour les élections partielles régionales et municipales du dimanche 16 décembre 2018. Et ce, après les verdicts de la Chambre administrative de la Cour suprême, qui a annulé dans certaines circonscriptions le scrutin du 13 octobre 2018. 

Pour les élections régionales partielles, le scrutin devrait être repris dans les régions du Lôh Djiboua (Centre-Ouest) et du Guémon (Ouest), tandis que pour (...)

Lire la suite sur APA



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook