Offensive du Pdci-Rda après les pro-Rhdp en Europe, Gnamien Yao depuis Paris : « Bédié n'a que 84 ans, Il peut donc lui aussi se présenter »


L'ambassadeur Gnamien Yao, Grand Conférencier du Pdci-Rda, depuis la France: « Aucun militant ne va accepter que Bédié coopte une personne pour l’élection présidentielle » (Photo DR)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 26 nov. 2018
  • Visites: 1161
  • Commentaires: 0
Rassurer les militants du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci) d'Europe et remobiliser la diaspora pour les échéances électorales de 2020. C'est la mission à laquelle s'est assignée Gnamien Yao, membre du bureau politique en tournée européenne depuis quelques jours.

Après l'étape d'Amsterdam samedi, le grand conférencier du Pdci-Rda était à Paris dimanche après-midi, à l'invitation des responsables de la jeunesse du Pdci de la section Paris-Ile-de-France. Devant un public composé en grande majorité de militants et sympathisants du vieux parti, l'ancien ministre a animé pendant plus de deux heures d'horloge une conférence qui avait pour thème : ‘'Le rôle des jeunes de la diaspora dans la victoire du Pdci-Rda à la présidentielle de 2020''.

En sa qualité de membre du Bureau politique et proche de l'ancien président Henri Konan Bédié, l'ambassadeur Gnamien Yao n'est pas passé par quatre chemins pour expliquer les raisons de son choix. Celui de voir son mentor se présenter et remporter l'élection présidentielle d'octobre 2020. « On ne doit pas me traiter d'apprenti sorcier si je dis que Bédié est mon candidat. Le 15 octobre 2018, lors du 6ème congrès extraordinaire, on a demandé à Bédié d'être notre candidat », précise-t-il, comme pour justifier que cette désignation fait consensus. En outre, il indique que l'actuelle Constitution ivoirienne est favorable à cette candidature de l'ancien président. « La nouvelle Constitution saute le verrou de l'âge limite. Il peut donc lui aussi se présenter. Bédié n'a que 84 ans », assure-t-il.

Comme troisième raison, Gnamien Yao estime qu'il n'y a pas plus militant actif aujourd'hui que le leader du Pdci-Rda qui a su travailler à préserver l'héritage du Pdci depuis la mort de Félix Houphouët-Boigny.

Cependant, pressé de questions et pour lever toute équivoque, le grand conférencier du Pdci a bien précisé que M. Bédié ne lui a pas demandé expressément d'annoncer sa probable candidature à l'élection présidentielle à venir. Il clame défendre une cause personnelle. « J'en suis presque convaincu, et l'observant, quand je dis je le regarde, c'est en fonction de son visage, de son regard que je parle. Quand je lui parle, il me regarde », se satisfait Gnamien Yao. En clair, pour lui, qui ne dit non consent. Bédié semble donc consentant pour se lancer, si l'on suit son raisonnement. A son auditoire et particulièrement aux jeunes, il a martelé la nécessité d'une alternance démocratique avec la volonté de reconquête du pouvoir politique par le Pdci-Rda. « La prochaine vérité après 2020 sera le Pdci. Je n'invente rien. Ce qui est en jeu en Côte d'Ivoire, c'est la reconstruction par la démocratie. C'est cet enjeu qui nous amène ici. La paix en Côte d'Ivoire passe par la démocratie. Reconstruire la paix en Côte d'Ivoire passe par la démocratie. Le Pdci invite le peuple de Côte d'Ivoire à dé (...)

Lire la suite sur linfodrome.com


Félix Houphouët-Boigny Henri Konan Bédié Pdci Côte d'Ivoire France Paris Europe diaspora élection présidentielle candidature Constitution




Educarriere sur Facebook

Offres d'emploi du jour