Journée Africaine de la Statistique (JAS): Déclaration du Gouvernement

  • Source: Ministère du Plan et du Développement
  • Date: lun. 19 nov. 2018
  • Visites: 234
  • Commentaires: 0

Mesdames et Messieurs, 
Chers compatriotes,
La Côte d’Ivoire, à l’instar de tous les pays africains, célèbre le dimanche 18 novembre 2018, la Journée Africaine de la Statistique (JAS).

Cette commémoration, instituée en mai 1990, conjointement par la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) et la Conférence Commune des Planificateurs, des Statisticiens et des Démographes africains, vise à sensibiliser le public sur l’importance de la statistique dans tous les aspects de la vie socio-économique, culturelle et environnementale d’une nation.

Elle offre également l’occasion de promouvoir une utilisation systématique et à plus grande échelle des statistiques en vue de la prise de décisions basées sur des faits. 
Mesdames et Messieurs, 
Chers compatriotes,
«Des statistiques officielles de haute qualité pour assurer la transparence, la bonne gouvernance et le développement inclusif», tel est le thème de la célébration de l’année 2018; thème qui revêt une importance capitale pour la Côte d’Ivoire, car il s’inscrit bien dans la volonté du Gouvernement de placer les statistiques au cœur des actions novatrices de bonne gouvernance et de développement du pays. 

Ce thème répond également à celui du Sommet de l’Union Africaine de 2018, à savoir « Remporter la lutte contre la corruption : une voie durable pour la transformation de l’Afrique ».

Ainsi, la disponibilité de statistiques officielles fiables et de bonne qualité, leur utilisation appropriée fournissent de bons éclairages pour les prises de décisions en matière économique et en terme de gouvernance tant pour les pouvoirs publics que pour les opérateurs privés. 


Mesdames et Messieurs,
Chers compatriotes, 
Le Gouvernement ivoirien conscient de l’importance des statistiques dans les prises de décisions a permis au Système Statistique National de produire et de diffuser de façon régulière, des statistiques officielles nécessaires au pilotage de l’activité économique.

Par ailleurs, l’Etat s’est engagé dans une série de réformes visant à relever le niveau de l’appareil statistique national. 

C’est dans ce cadre que s’inscrivent les travaux de changement de l’année de base d’élaboration des comptes nationaux qui devraient s’achever en 2019. 

C’est également dans ce cadre que s’inscrit la reprise du Recensement Général de la Population et de l’Habitat (RGPH) dont le dénombrement principal devrait se faire en 2019.

Toutes choses qui devraient permettre de mieux refléter dans les comptes nationaux la structure actuelle de notre économie. 

En matière de gouvernance, il convient de noter que l’Institut National de la Statistique a produit en 2015 le rapport sur l’état de la gouvernance, de la paix et de la sécurité, rapport dont l’édition 2018 est en cours d’élaboration.

Pour ma part, je voudrais me féliciter de la dynamique nouvelle des pouvoirs publics et des partenaires au développement d’accompagner résolument la réforme du Système Statistique National. Cette réforme devrait fournir à notre pays un dispositif statistique solide, performant, capable d’élaborer de façon régulière, des statistiques officielles de haute qualité au service de la transformation structurelle de notre économie et du développement durable et inclusif de notre pays. 

Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire.

Je vous remercie.




Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook