Situation politique : Tractations au sommet de l'État ; Voici ce qui se prépare au Vatican et en Côte d'Ivoire


(Photo d'archives)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 05 nov. 2018
  • Visites: 2078
  • Commentaires: 2
L'information est d'une source diplomatique occidentale à Abidjan.

C'est la négociation de la dernière chance. Des chefs traditionnels et rois de Côte d’Ivoire vont donner, les prochains jours, le coup d’envoi de nouvelles négociations secrètes entre Alassane Ouattara, le chef de l’État, président du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp unifié), et Henri Konan Bédié, ancien chef de l’État, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci-Rda). Ce sera une équipe restreinte, comptant entre et 7 membres, qui sera constituée pour mener les tractations entre les deux alliés d’hier. Les bases de cette nouvelle négociation ont été jetées, selon notre source, récemment, à Bouna, en marge de l’intronisation de Sa Majesté Ouattara Djibonkoro Issouf dit « Dandjêkerêdougou », qui signifie en langue Koulango, « le fer qui est lourd à porter », 31e roi du Bounkani, le dimanche 28 octobre 2018, en présence d’éminentes personnalités dont le Vice-président de la République de Côte d’Ivoire, Daniel Kablan Duncan.

A relire: Égalité du genre: le Vatican se penche sur la possibilité d'avoir des femmes diacres

Si ce n’est pas le Vice-président qui a inspiré la démarche aux sages, en tout cas, il a donné son quitus à l’initiative des garants des traditions et civilisations ivoiriennes. Mmes Dominique Ouattara et Henriette Konan Bédié devraient être mises à contribution dans ces démarches qui auront un caractère officieux, voire occulte… Pour à terme, rapprocher les deux hommes. Ces négociations, qualifiées « de dernière chance », qui vont également impliquer « le Vatican », toujours selon cette source diplomatique, sont du goût du chef de l’État qui aurait donné sa caution à ces pourparlers avec son « aîné », en vue d'une possible alliance de la grande famille houphouétiste, dont dépendent, selon ''les agents d'Houphouët Boigny'', grandement la paix, la cohésion et la stabilité politique du pays. Alassane Ouattara sait que lui et Henri Konan Bédié n'ont plus droit à l'erreur en Côte d’Ivoire… Le 8 août 2018, face à la persistance des divergences de vues entre les deux alliés, le Pdci-Rda dénonçait l’accord politique pour la création du Rhdp parti unifié, et claquait la porte de cette alliance.

La vraie pomme de discorde

Le Pdci « prend acte de la création de ce parti unifié dénommé Rhdp par certains de ses alliés de la coalition Rhdp, mise en place le 18 mai 2005, à Paris;- prend acte également que les partis politiques fondateurs de ce parti unifié dénommé Rhdp issu de l'Assemblée générale constitutive du 16 juillet 2018, ont pris la décision de mettre fin à leur appartenance au groupement politique Rhdp;- dénonce l'Accord politique pour la création d'un parti unifié dénommé Rhdp signé le 12 avril 2018;- se retire du processus de mise en place d'un parti unifié dénommé Rhdp;- se réserve le droit de promouvoir une plate-forme de collaboration avec les Ivoiriens qui partagent sa vision d'une Côte d'Ivoire réconciliée et soucieuse des droits, des libertés et du bien-être de ses populations ». Le dépit du Pdci est papable à travers ce communiqué. La décision du Pdci est intervenue après l'audience que le président du Pdci-Rda a accordée, le 6 juillet 2018, à Daoukro, à Henriette Dagri Diabaté et Kandia Camara Kamissoko, respectivement présidente du Rdr et secrétaire générale de ce parti. Bédié les avait chargées de transmettre au président d'honneur du Rdr, Alassane Ouattara, sa vision de la marche du groupement politique du Rhdp. Mais, alors qu’il attendait un retour de la part du chef de l’État, la réponse lui a été donnée le 16 juillet 2018, à travers une Assemblée générale constitutive du Rhdp unifié, tenue au Sofitel Hôtel ivoire d'Abidjan, sans qu'elle n'ait été convoquée par le président de la Conférence des présidents des partis membres du Rhdp, le président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié. Crime de lèse majesté ?

A relire: Après les élections locales : La guerre Pdci-Rhdp se déporte en France; Voici ceux que Ouatta (...)

Lire la suite sur
linfodrome.com



Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook