Bassam : soutien des populations au Roi des Nzima suite à des atteintes à l'autorité royale

  • Source: APA
  • Date: jeu. 01 nov. 2018
  • Visites: 1199
  • Commentaires: 0
Les populations de la cité balnéaire de Grand-Bassam (sud-est ivoirien), les communautés, les cadres et les chefs coutumiers, ont apporté mercredi, leur soutien au Roi des Nzima, sa Majesté Amon Tanoé, à la suite d'atteintes portées à l'autorité royale.

«  C’est avec stupéfaction que nous avons appris que Sa Majesté a  fait l’objet de manquements par une minorité de personnes, et ne pouvant  pas rester indifférents à ce sacrilège, nous lui apportons notre  soutien », a dit Mohamed Lamine Diakité, chef de la communauté du Grand  Nord, à Bassam.  

Ce soutien intervient après  des manifestations consécutives aux élections couplées municipales et  régionales du 13 octobre 2018, donnant vainqueur,  Jean-Louis Moulot,   candidat aux municipales poir le compte du Rassemblement des houphouëtiste pour la délocratie et la paix (Rhdp, la coalition au  pouvoir).  

Une frange de la population,  notamment proche du maire sortant Georges Ezaley, conteste les résultats  des urnes dénonçant des fraudes. Suite à la proclamation des résultats  officiels, il a été constaté à Grand-Bassam,  ville historique, des  troubles et des actes de vandalisme.

La place  sacrée de l’Abissa, une fête traditionnelle populaire, a été saccagée et  la préfecture assiégée.  Le roi des Nzima a été chahuté par des  populations le soupçonnant d’être proche du candidat du Rhdp.

Cet acte a porté une  atteinte à l’image du Roi des Nzima, président de la Chambre des rois et  des chefs traditionnels de Côte d'Ivoire. Dans une déclaration, le  président du  Conseil national des jeunes de Grand-Bassam, Traoré  Daouda, a interpellé les acteurs, les invitant à la « retenue ».   

Le  roi des Nzima Kotoco, ému par cette marque d’attention des populations,  a, à travers son porte-parole, Nanan Wadjas, remercié les populations.   Il s’est dit « plus que satisfait par cet élan de solidarité », sentant  avoir des « frères » et des sujets derrière lui.

Il  a dit qu'il « sent vraiment la Côte d'Ivoire » par cet élan spontané et  de fraternité qui lui a été apporté. Selon son porte-parole, ces  élections municipales ont apporté beaucoup de dégâts, mais ces «  événements ont emmené des roucoulements qui sont tombés &raq (...)

Lire la suite sur APA



Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook