Après l'amnistie : Ouattara confie une mission à Soul to Soul, ce qui s'est passé au Palais, jeudi dernier


Le directeur du protocole de Guillaume Soro libéré de prison à la faveur de l'amnistie du 6 août 2018
  • Source: linfodrome.com
  • Date: sam. 06 oct. 2018
  • Visites: 2581
  • Commentaires: 0

Le président ivoirien Alassane Ouattara, n’aurait certainement pas trouvé meilleur émissaire à envoyer auprès de Guillaume Soro que le directeur de protocole de ce dernier, Souleymane Kamaraté, alias Soul to Soul. En recevant discrètement l’ex-détenu de l’affaire de la cache d’armes de Bouaké, jeudi 27 septembre 2018, selon de bonnes sources, au palais présidentiel du Plateau, le pouvoir d’Abidjan entendait faire d’une pierre deux coups. D’un, offrir l’occasion, à la demande de l’ancien prisonnier lui même, de venir traduire sa reconnaissance au chef de l’État pour avoir bénéficié de l’amnistie d’août dernier, élargissant 800 pensionnaires des geôles ivoiriennes. De deux, saisir cette opportunité pour envoyer un message clair à Guillaume Soro, dont des fidèles compagnons sont, depuis plusieurs mois, dans une forme de rébellion contre leurs compagnons du Rassemblement des républicains (Rdr).

En effectuant le déplacement du Palais ce jeudi, Souleymane Kamaraté avait à cœur de rencontrer le président Ouattara en personne pour lui dire de vive voix ses remerciements pour sa libération. Ce ne sera pas le cas, apprend-on. Le chef du protocole du président de l’Assemblée nationale sera plutôt reçu, sur instruction du chef de l’État, par son frère cadet, Téné Birahima (Photocopie), ministre des Affaires présidentielles. « C’était une rencontre familiale, (...)

Lire la suite sur linfodrome.com