X

Vive tension à Katiola, une semaine après la disparition d'un jeune (Témoins)

  • Source: APA
  • Date: mar. 28 août 2018
  • Visites: 1312
  • Commentaires: 0
Une vive tension est perceptible depuis mardi matin, à Katiola, dans le Centre-Nord ivoirien, près d'une semaine après la disparition d'un habitant de la ville aux abords d'un village voisin, selon des témoins joints au téléphone par APA.

« Depuis ce matin aux environs de 10 heures (GMT et heure locale) nous assistons à un mouvement de jeunes mécontents qui ont d’abord bloqués les accès de la ville, avant de se rendre au centreville pour incendier des pneus sur la voie publique », a témoigné M. Diarrassouba, un habitant de la ville. 

«A l’heure où je vous parle (13heures Gmt), la tension est encore perceptible dans la ville, malgré la médiation des autorités préfectorales qui tiennent en ce moment une réunion de crise avec les forces de l’ordre et les autorités coutumières du village incriminé», ajoute Valentin Koné, un autre habitant de la ville.

Toujours selon M. Diarrasouba, ces tensions sont nées une semaine après la disparition d’un jeune de la ville aux abords du village voisin de Kasséné, situé à une dizaine de kilomètres à l’Est sur l’axe Katiola-Dabakala.

« Mon petit-frère Ahmed Sogodogo, âgé de 27 ans est porté disparu depuis mercredi soir alors qu’il se retournait à Katiola après avoir déposé à bord d’une Toyota Picnic, un groupe de footballeurs dans le village d’Attienkaha (environ 19 km de Katiola sur l’axe Katiola-Dabakala », confirme à son tour le frère ainé du porté disparu.

Selon d’autres sources jointes par APA, Ahmed Sogodogo dans un dernier contact téléphonique avec le propriétaire du véhicule aurait signalé une panne non (...)

Lire la suite sur APA



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook