''Des armes de guerre retrouvées au domicile de Ange Kessy'' : Un proche collaborateur prend position et dénonce un acharnement

  • Source: linfodrome.com
  • Date: vend. 29 juin 2018
  • Visites: 1658
  • Commentaires: 0
Dans une publication parue sur la page Facebook du Tribunal militaire d'Abidjan (TMA), un proche collaborateur du procureur militaire Ange Kessy fait la lumière sur les circonstances réelles des faits et dénonce l'acharnement en cours sur le Procureur militaire.

Tenons-en aux faits. Qu’est ce qui s’est passé ? Un de ses gardes de domicile appelé caporal Koffi Kouadio a été arrêté et déféré pour vol d’armes. Son dossier suit son cours devant le tribunal du Plateau. C’est de sa qu’il s’agit.

Ce n’est pas de Ange Kessi qu’il s’agit. Se nommant Koffi Kouadio, Caporal-chef, le militaire indélicat qui a oublié qu’il garde le domicile de l’homme qui est chargé d’appliquer les lois et règlements dans les armées et la police a appris à ses dépens. Quand on est au service d’une personnalité comme le procureur militaire on doit quel que soit son emploi et sa fonction donner l’exemple de la probité de l’intégrité, de la dignité et de bonne moralité.

Interrogés sur les raisons qui l’ont poussé à voler il a répondu qu’il avait besoin d’argent pour s’acheter un écran plasma comme ses amis dans le quartier. Il a été arrêté écroué et attend son jugement en compagnie de ses comparses civils.  Quant aux armes dérobées elles ont été retrouvées par la gendarmerie et restituées à la justice. Les faits ont eu lieu le 23 mai dernier il y a un mois et demi. Cette affaire ne date donc pas de maintenant comme le font croire certaines personnes mal intentionnées. Un rapport sur les circonstances des faits a été adressé par le procureur militaire à sa hiérarchie et il la longuement et clairement expliqué lors de son point de presse le 4 juin dernier. Après les sanctions pénales, le garde voleur a été radié des Forces armées. Ce que le procureur militaire a fait, c’est exactement ce qu’un chef doit faire

Ange Kessi ne cachait pas d’arme et il n’avait pas de poudrière chez lui.Ce sont des objets placés sous scellés dont des kalaches, calibres 12, des canons sciés des vêtements, des enveloppes contenant des billets de 500f ou 1000f que le commissaire a entreposés chez lui de façon exceptionnelle dans des circonstances exceptionnelles créées par le déguerpissement du Tma en juillet 2107. Le commissaire du gouvernement a pris la décision d’emménager provisoirement les bureaux du Tma a sa résidence pour permettre au personnel de travailler et ne pas se livrer à l’oisiveté pendant les 6 mois qu’a duré l’attente de nouveaux locaux. Grâce au ministre d’Etat ministre de la défense le Tma a été relocalisé dans de nouveau locaux a Angré dans une cité résidentielle. En attendant la sécurisation des locaux, les scellés sont restés chez le commissaire du gouvernement surveillés 24 sur 24 et un compte rendu mensuel est fait par le chef de garde. C’est l’un des gardes domiciles qu’on ne soupçonnait même pas parce qu’il est l’un des plus anciens, le plus anciens qui a commis cet acte regrettable en se livrant la nuit alors que c’était son tour de garde, d’ouvrir les sacs contenant les scellés, de trier ce qui lui semble utile pour aller vendre et le lendemain, en service comme si de rien n’était. Le voleur se trouve partout chez vous chez le voisin au marché et même à l’église et ils sont souvent insoupçonnés. Il a choisi les jours compris entre le 5 et le 25 du mois pour passer à l’acte parce qu’il sait que les vérifications se font entre le 30 et le 5 de chaque mois mais la sanction est tombée sans laxisme et le commissaire du gouvernement a donc pris ses responsabilités comme un bon militaire.

Le Procureur militaire a-t-il bien fait de déposer les scellés contenant des armes chez lui à domicile ? Assurément oui. Il se trouvait dans une période d’exception car depuis 44 ans c’est maintenant que le tribunal se trouve face à une situation pareille. Déguerpi, son personnel est au chômage depuis 6mois et les prisonniers menaçaient de se mutiner si leurs dossiers ne sont pas jugés ou s’ils ne sont pas reçus par les juges d’instructions. Informé le ministre d’état Ministre de la défense s’était personnellement investi pour qu’une solution soit trouvée. C’est grâce au ministre de la défense qu’un bâtiment flambant neuf leur a été attribué à Angré. La sécurisation a pris du temps et c’est seulement fin avril que des gendarmes ont commencé à prendre la garde des locaux de 7h à 18h la nuit les locaux du Tma restent sans surveillance. Cela est dangereux dans un quartier résidentiel d’entreposer des armes sans surv (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook