Vol au domicile d'un couple d'expatriés à Cocody (Abidjan) : Zougouri et Sawadogo, deux membres du gang, font des révélations à la police criminelle


Sawadogo Daouda (à gauche) et Zougouri Issoufou, le commanditaire de l'attaque de son ex-patron, ont fait des révélations dans les locaux de la police criminelle, au Plateau
  • Source: linfodrome.com
  • Date: vend. 08 juin 2018
  • Visites: 2054
  • Commentaires: 0
Arrêtés après le vol à main armée perpétré au domicile d'un couple d'expatriés, 2 des 8 membres du gang ont fait, le jeudi 7 juin 2018, des révélations dans les locaux de la police criminelle au Plateau (Abidjan).

Zougouri Issoufou et Sawadogo Daouda sont deux Burkinabè exerçant le métier de cuisinier. Mais derrière ce noble métier, ils exercent une activité lugubre. Ils sont tout simplement de dangereux bandits. Le premier nommé a travaillé en tant que cuisinier pendant une dizaine de jours au domicile du couple d’expatriés que leur gang a attaqué dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 mai 2018, dans la commune de Cocody, précisément aux II Plateaux-Vallon.

Lire aussi cet article : Après le vol de plus de 300 millions chez un couple d'expatriés, 8 membres du gang arrêtés

Dans les locaux de la police criminelle, les deux scélérats ont expliqué le rôle que chacun d’eux a joué dans cette attaque aux retombées juteuses avec comme butin 300 000 000 francs cfa, 10 000 euros, 10 000 dollars américains, 2 téléphones de marque Iphone, 4 paires de chaussures, des montres et des bijoux de valeur estimée à environ 300 000 000 francs cfa.

Zougouri Issoufou qui a muri l’idée de l’attaque de ses ex-patrons a été le premier à prendre la parole. « Je suis un ancien cuisinier du couple. J’ai travaillé là-bas. A un moment donné, j’avais besoin d’un peu d’argent. Donc j’ai eu l’idée de prendre les armes pour partir le voir, pour attaquer mon ancien patron ». Mais pourquoi a-t-il attaqué son ancien patron ? « J’’étais serré. Je travaillais chez un monsieur, j’ai fait 6 mois sans salaire. Donc, j’étais contraint, ce n’est pas mon habitude, je n’ai jamais fait ça. Je cherchais des gens qui savent faire ce travail là (vol à main armée : ndlr), mais je ne savais pas où en trouver. Je suis venu demander à mon vieil ami (Sawadogo Daouda : ndlr) qui est cuisinier aussi comme moi. Il m’a dit qu’il n’en connaissait pas, mais qu’il allait prendre des renseignements. C’est ainsi qu’il est allé voir Drissa. Ce dernier a demandé à un autre qui s’appelle Delaure qui lui a donné le numéro d’Abdoul. Sawadogo Daouda m’a envoyé Abdoul. C’est ainsi qu’on a commencé à nous organiser jusqu’à ce qu’ils passent à l’acte dans la n (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook