Alternance 2020 / Marwane Ben Yamed, DG de Jeune Afrique : « Alassane Ouattara dit qu'il n'a rien promis à Bédié »


Marwane Ben Yamed, l'auteur de l'interview à Ouattara, livre des secrets
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 04 juin 2018
  • Visites: 2258
  • Commentaires: 0
S'expliquant sur Rfi à propos de l'interview réalisée avec le président ivoirien, le directeur général de Jeune Afrique, Marwane Ben Yamed, auteur de cet entretien, a fait des révélations à Robert Navarro sur Alassane Ouattara. Ci-dessous leur échange sur les antennes de la radio mondiale.

Cette semaine dans Jeune Afrique titre : ‘’Alassane Ouattara : ’’ Je prendrai ma décision en 2020’’, vous dis le président ivoirien au sujet de son éventuelle candidature à la prochaine présidentielle. Qu’est-ce qu’il y a de nouveau sur le sujet étant donné qu’il y a un an et demi dans une interview à Rfi, il avait dit 2 fois qu’il ne se représenterait plus ?

Comme vous l’avez dit, Alassane Ouattara est assez rare en interview, puisque la dernière remonte, à celle qu’il vous avait accordée, il y a justement un an et demi et que donc la question se posait en tout cas pour nous de savoir si, sur le sujet, sa réflexion avait évolué. Visiblement, il entend maintenir le suspense jusqu’au dernier moment. Ce qui correspond à une certaine logique. Il n’a aucun intérêt à dévoiler ses cartes dès aujourd’hui, et je crois que ça sert aussi éventuellement d’épée de Damoclès que sur ses partenaires qui rechignent peut-être à rejoindre le parti unifié. On en reparlera peut-être tout à l’heure avec le Pdci d’Henri Konan Bedié.

Même chose au sujet de Soul To soul, ce proche de Guillaume Soro qui est en prison. Le président ivoirien ne vous dit pas autre chose que ce qu’il nous avait dit. N’y a-t-il rien de nouveau qu’il y a 18 mois sur ce sujet de tension entre lui et le président de l'Assemblée nationale ?

Lui en tout cas dit le contraire. Il dit qu’il joue clairement l’apaisement. Il dit que les choses vont bien avec Guillaume Soro. On a pu s’apercevoir dans les derniers mois que ce n’était pas forcément le cas. En tout cas l’un et l’autre, aujourd’hui font montre d’un peu plus de calme et de retenue y compris leur lieutenant. Il y a moins d’invectives, moins de tensions entre les deux camps. Et même Guillaume Soro, d’ailleurs, la joue, entre-guillemets, un peu profil bas.

Alors que vous dit-il au sujet de son principal allié l’ancien président Bédié au sujet du parti unifié. Car si tout le monde en parle, personne ne l’a encore (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook