Affaire ''Un prêtre viole une jeune fille'' : Les confidences d'un de ses collègues

  • Source: linfodrome.com
  • Date: sam. 19 mai 2018
  • Visites: 3471
  • Commentaires: 0
L'affaire du prêtre accusé de viol par une adolescente continue de défrayer la chronique. En dépit des mesures arrêtées par le prélat ivoirien et la mise à la disposition de la justice de l'homme de Dieu, des langues se délient pour contester la version des faits rendue par la plaignante.

L'un des collègues de l'abbé Abé Kouamé Sylvain Anderson, de la paroisse Notre Dame de l’Espérance de la Rivera-Faya, doute fort des accusations de la jeune A.J, 19 ans, étudiante en Droit dans une université publique de Côte d'Ivoire. Ce serviteur de Dieu dont nous tairons le nom s'est dit sceptique sur le cas de viol brandi par la partie plaignante. Le prêtre, avec qui nous avons longuement devisé le mardi 15 mai 2018, a fait des confidences sur ce qu'il croit être la réalité des faits, puisqu’étant proche de l'accusé. « Il n'y a pas eu de viol » a-t-il défendu.

A relire: Affaire “une mineur violée par un prêtre'' : « Voici où l’acte a été commis », la réaction de la famille de la victime présumée

Toutefois, il reconnaît que le père Anderson entretenait des relations avec la jeune fille. « On ne peut pas le juger pour cela, seul Dieu a le droit de le faire », a-t-il énoncé. Il a ajouté que la demoiselle a agi dans le but de se venger. « Vous savez, c'est délicat. La jeune fille a fait ça pour se venger parce qu'elle soupçonnait le prêtre d'avoir une autre liaison qu'elle ne supportait pas. Alors qu'il n'en était rien. Elle refusait de perdre celui qu'elle a pris pour son homme. Elle devenait trop collante et cela gênait l'homme de Dieu, qui ne voulait pas s'afficher. C'est sous l'effet de la jalousie qu'elle est allée tout raconter. Notre collègue est victime d'un chantage. Elle lui a demandé de l'argent, qu'il (le prêtre accusé) n'a (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook