Un responsable d'une association de victimes de guerre déféré à la MACA pour escroquerie

  • Source: APA
  • Date: mer. 09 mai 2018
  • Visites: 1670
  • Commentaires: 0
Le premier vice-président de l'Association des victimes et déplacés de guerre d'Abidjan (AVIDGA), Claude Gnohonhoulou Ouessé, en charge du département de Toulepleu, dans l'ouest ivoirien, a été mis mardi sous mandat de dépôt puis transféré à la Maison de correction d'Abidjan (Maca).

Menottes aux poignets et vêtu de chasuble noir, Claude Ouessé a été conduit devant un juge d'instruction où il a été entendu puis mis sous mandat de dépôt avant d'être déféré à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (Maca), la plus grande prison du pays.

M. Ouessé est accusé d'avoir utilisé le nom de l'organisation The Elders, la Fondation de l'ex-secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, pour proposer des maisons d'habitation à plus de 3.000 victimes et déplacés de guerre.

« Chaque victime devrait alors payer la somme de 29.000 F Cfa pour frais de dossiers et divers frais de notaires », soutirant ainsi « ces sommes dans le département de Toulepleu à près de 7.000 victimes », explique Issiaka Diaby, président du Collectif des victimes en Côte d'Ivoire (CVCI) qui a initié une plainte en mai dernier contre X.

Dans une lettre adressée au maire de Toulepleu le 21 septembre 2017, M. Claude Ouessé porte à la connaissance de l'officier d'état civil l'information relative au «projet Elders d'aide aux victimes de guerre », indiquant que « la localité bénéficiera d'une cité de près de 500 logements sociaux ».

Cette initiative vient apporter un soutien au niveau des logements sociaux, une r&ea (...)

Lire la suite sur APA


Côte d'Ivoire Abidjan Toulepleu logements Fondation




Educarriere sur Facebook