''Justice des vainqueurs'' en Côte d'Ivoire, Adou Richard (Procureur de la République) réagit : « On poursuit des personnes qui ont violé, assassiné... »

  • Source: linfodrome.com
  • Date: vend. 27 avr. 2018
  • Visites: 962
  • Commentaires: 0
L'Association des femmes et familles des détenus d'opinion (Affdo-Ci) dénonçait, lors d'une conférence de presse, la situation de certains de leurs proches qu'ils qualifient de prisonniers d'opinion. Selon l'association, une centaine d'individus, depuis la crise postélectorale, attendent toujours d'être jugés ou sont victimes d'acharnement judiciaire. Le procureur de la République a assuré à Rfi que rien de tout cela n'est exact et affirme que la justice est impartiale.

Tandis que l'Association des femmes et familles des détenus d'opinion se dit inquiète des conditions de détentions d'un certain nombre de leurs proches ou parents, le Procureur de la République Adou Richard-Christophe s'inscrit en faux concernant l'acharnement judiciaire dont ceux-ci seraient victimes. «On me parle de délit d'opinion, je n'en connais pas, affirme-t-il. La communauté internationale, la communauté nationale, a dénombré au cours de cette crise 3000 morts. Alors, je ne sais pas. Nous, on poursuit des personnes qui ont violé, qui ont assassiné, qui ont incendié des domiciles. Si incendier un domicile est un délit d'opinion, effectivement c'est le cas. Mais si tuer n'est pas un délit d'opinion, nous ne poursuivons pas de personnes pour leur opinion& (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook