Après l'attaque d'un corridor à Kouibly : De graves révélations sur les présumés assaillants et leurs activités
• Un suspect arrêté, livre de précieuses informations

  • Source: linfodrome.com
  • Date: mar. 10 avr. 2018
  • Visites: 2344
  • Commentaires: 0
Les animateurs du commando armé qui a attaqué le corridor de Baou, sur la voie Totrodrou-Kouibly, dans la nuit du jeudi 5 avril 2018, ne sont pas des «enfants de chœur».

Selon des informations recueillies auprès de plusieurs sources, les présumés assaillants, Tahou Alexis dit « Le sorcier », Siba Bernadin alias « Sério » et Glaou Bernadin, ne sont pas à leur premier acte. Si on sait peu de choses sur Tahou Alexis et Glaou Bernadin, ce n'est pas le cas pour Siba Bernadin qui est connu comme un conducteur de taxi-moto, le présumé principal guide de ce gang.

Il nous est revenu que lorsque la crise politico-militaire a éclaté en 2002, cet homme  n'avait que 14 ans. À 16 ans, il s'engage dans l'Alliance patriotique-Wê (Ap-Wê), un groupe d'auto-défense dirigé alors par Doho Colombo, aujourd'hui exilé au Libéria, et dont l'objectif était de contrer la rébellion. Mais contre toute attente, les combattants de cette « armée » parallèle vont se muer en coupeurs de route, et vont faire des misères aux automobilistes et autres usagers des différentes voies desservant le département de Bangolo.

A relire: Situation sécuritaire à l'Ouest/ Un autre corridor attaqué; Un mort, un assaillant arrêté

Siba Bernadin est accusé de faire partie de ces individus qui troublent le sommeil des populations. Puis vient 2011, avec l'arrivée du Rassemblement des républicains (Rdr) au pouvoir. Comme tous ses camarades, « Sério » participe au processus de Désarmement, de démobilisation et de réinsertion (Ddr). C'est dans ce cadre qu'il obtient une moto pour le transport. Malgré cela, indique-t-on, Bernadin n'abandonne pas pour autant le métier des armes. « C'était un jeune très nerveux. On sentait en lui l'aigreur. Mais on ne savait vraiment pas quelle était la source de sa colère. Chaque fois qu'il arrive au corridor, il doit se chamailler avec un agent. En tout cas, son implication dans ces genres de choses ne nous étonne pas », nous a confié un agent de sécurité rencontré, le samedi 7 avril 2018, à la Brigade de gendarmerie.

Selon d’autres sources, il aurait participé à plusieurs opérations qui lui auraient permis de s'acheter des hectares de forêt et une moto. Pour elles, sa participation à l'attaque du corridor de Baou, ne surprend pas. Blessé grièvement. Rappelons que cet homme a été pris le lendemain de l'attaque, dans une plantation. Blessé, il arrivait à peine à se mettre sur les pieds. Tout comme Siba, Glaou Bernadin, en fuite, est issu de Séba, un village de la commune de Bangolo.

Contrairement à son cousin, il est rapporté (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook