X

Présidentielle 2020, KKB : « Ouattara peut être candidat »,
Méité Sindou : « Ce serait une très grave erreur »


La probable candidature ou non du président de la République, Alassane Ouattara, à la présidentielle de 2020, fait débat au sein de l'opinion ivoirienne
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 09 avr. 2018
  • Visites: 1388
  • Commentaires: 0
Parti unifié, alternance 2020, candidature de Ouattara, ces sujets qui polarisent l'actualité politique en Côte d'Ivoire étaient au cœur du ''Débat africain'' de Rfi, qui a réuni sur un même plateau, divers acteurs politique que sont Jean Louis Billon et Bertin Kouadio Konan (KKB) du Pdci-Rda, Méité Sindou et Adama Bictogo du Rdr. Sur les échéances de 2020, KKB et Méité Sindou ont étalé leurs divergences, l'un soutenant le contraire de la position de l'autre.

Pour les élections présidentielles à venir, en 2020, Bertin Kouadio Konan ne souhaite pas qu’il y ait débat autour d’une probable ou possible candidature du président de la République, Alassane Ouattara. L’ex-bouillant député de Port-Bouët ne voit aucun obstacle à ce que l’actuel chef de l’Etat prétende à un éventuel troisième mandat. Il évoque à ce sujet, la Constitution votée massivement en 2016, qui lui en donne le droit. Aussi, sur le plateau du Débat africain de Radio France internationale animé par le célèbre Alain Foka, KKB s’est-il insurgé contre tous ceux qui alimentent la polémique sur l’éventuel désir du président Ouattara de rempiler. « Je rêve que sur mon continent, il y ait des Etats de droits. Ensemble, ils ont voté une Constitution à plus de 80%, et cette Constitution autorise que M. Ouattara ait encore la possibilité de se présenter deux fois. Où est donc le problème ? Pourquoi veut-on en faire un problème aujourd’hui ? », interroge l’ancien président des jeunes du Pdci, candidat malheureux face à Alassane Ouattara à la présidentielle 2015. « Au regard des textes dont on dispose aujourd’hui, M. Ouattara peut être candidat, et ça ne peut pas faire l’objet d’une crise politique, en ce moment. On s’est donné une Constitution dans la ferveur, dans la joie, il faut qu’on la respecte », a crié sur un ton d’agacement tin (...)

Lire la suite sur linfodrome.com