Crise au Front populaire ivoirien / Affi N'guessan : « Le fait d'être reçu par Gbagbo n'a aucune signification »

  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 05 mars 2018
  • Visites: 1565
  • Commentaires: 0
Présent en Allemagne dans le cadre d'un programme d'information sur «l'apprentissage professionnel en Allemagne et les institutions démocratiques», Affi N'guessan était, le jeudi 1er mars 2018, l'invité de la ''Deutsche Welle'', la radio publique allemande. Le président du Front populaire ivoirien (Fpi) s'est prononcé sur l'actualité politique de son pays, et sur la crise qui secoue son parti.

Affi N'guessan : Nous n'avons pas de compétition à avoir avec M. Sangaré. Nous, nous sommes la direction du parti. Demain, ça sera quelqu'un d'autre. En dehors de cela, militants, quelque soit notre bord, nous travaillons tous pour la vitalité du Front populaire ivoirien, pour sa présence incontournable sur l'échiquier politique national.

 

Un des enjeux de cette vitalité du parti dont vous parlez, ce sont les élections qui arrivent. Comment est-ce que le Fpi s'organise pour affronter ces élections municipales et régionales ?

Le Fpi est dans une dynamique de reconstruction depuis la grave crise de 2010-2011 qui a pratiquement déstructuré le parti. Donc pour nous, les élections locales qui vont arriver seront aussi un bon test pour évaluer le chemin parcouru. Si ces élections viennent démontrer que le parti est véritablement en mouvement et qu'il est en train de regagner sa place, peut-être, de progresser, nous pouvons avoir de bons espoirs par rapport à 2020.

 

Justement, comment un parti divisé à ce point peut-il s'en sortir si facilement ? Êtes-vous en contact avec ceux qui vous ont exclu du Fpi ?

Je ne suis pas exclu puisque c'est moi qui dirige le parti. La preuve, je suis ici à Berlin à l'invitation de la Fondation Friedrich Ebert. Ce n'est pas M. Sangaré qui a été invité en tant que président du parti. Donc, pour nous la dissidence n'est pas un drame. Nous aurions bien voulu éviter cela mais cela existe. C'est arrivé et cela arrive dans tous les partis politiques. Aujourd'hui, on ne peut pas dire qu'il n'y a pas un seul parti politique en Côt (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Educarriere sur Facebook