Réaction à l'attentat au Burkina, meurtre du petit Bouba : Doumbia Major s'indigne et charge Ouattara, ses questions au chef de l'Etat


Doumbia Major a marqué sa solidarité à la famille du petit Bouba et son indignation face au silence du chef de l'Etat
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 05 mars 2018
  • Visites: 1548
  • Commentaires: 0

« Suite à l’attaque terroriste perpétré ce vendredi 2 mars 2018, à Ouagadougou, je voudrais, au nom du peuple et du gouvernement ivoirien, ainsi qu’en mon nom propre, marquer ma profonde indignation devant cet acte criminel ». On lit ce message en capture d’écran d’une page facebook ou de twitter attribuée au président de la République, Alassane Ouattara, sur la page facebook de Dr Soumaïla Doumbia, alias Doumbia Major, président du Congrès panafricain pour le Renouveau (CPR). L’ancien membre du Bureau national de la Fédération estudiantine de Côte d’Ivoire (Fesci) très actif sur le front politique, n’apprécie pas cette sortie du chef de l’Etat ivoirien. Doumbia Major dénonce la promptitude d’Alassane Ouattara a réagir devant un problème qui touche au Burkina Faso alors qu’il se tait sur une situation non moins dramatique aussi dans son propre pays. « Je suppose que cette déclaration vient d'un faux compte, car je serais surpris que le président puisse se rabaisser à s'indigner devant un acte criminel, parce que jusqu'ici on attend toujours sa déclaration en ce qui concerne l'acte criminel qui a secoué toute la nation, à savoir l'assassinat odieux du petit Bouba qui fait suite à une quarantaine de cas d'enlèvements d'enfants ivoiriens ! Je ne crois pas que monsieur Ouattara puisse avoir une indignation sélective qui se manifesterait au détriment des citoyens ivoiriens ! », écrit, indigné, Doumbia Major ;

Quand il est interpellé par un internaute qui dit ne pas comprendre sa réaction, l’ex-dirigeant fesciste revenu fin décembre dernier de 17 ans d’exil, va se montrer encore plus agacé. « Ce que je veux dire, c'est que je veux qu'on m'explique quel est le mécanisme mental et les motivations qui expliquerait que quelqu'un qui a été incapable de produire une simple déclaration pour s'indigner face à un acte criminel, qui a secoué toute la nation que lui-même dirige, puisse le faire quand un acte criminel frappe des français qui sont un peuple logiquement plus éloigné de lui ? ». Doumbia Major pousse le bouchon plus loin en s’interrogeant sur l’acte de solidarité du chef de l’Etat envers les victimes du double attentat de Ouagadougou. « Est Ce parce que cette personne (le président Ouattara, Ndlr) est plus sou (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook