Logements sociaux : Le gouvernement offre des possibilités de crédit à 5,5% d'intérêt

  • Source: fratmat.info
  • Date: sam. 24 fév. 2018
  • Visites: 2630
  • Commentaires: 0
Le document relatif aux nouvelles conditions applicables au guichet du Compte de mobilisation pour l'Habitat (Cdmh) a été signé, hier, parle ministre de l'Economie et des finances.

Depuis hier, un document a été signé, qui permettra aux personnes désireuses d'acquérir des logements sociaux et économiques de se faire financer par les banques au taux d'intérêt unique de 5,5%, y compris les frais d'assurance. Ce, grâce au Compte de mobilisation pour l'habitat (Cdmh),un instrument créé afin d'améliorer les conditions du crédit des ménages, pour l'accession à la propriété de l'habitat social et économique, et de concourir au refinancement des crédits- acquéreurs consentis par les banques et établissements financiers.

A sa création, le dispositif du Cdmh avait fixé le taux d'intérêt du crédit-acquéreur à 9,5% par an pour les clients et le taux d'intérêt annuel de refinancement pour les banques à 6%.

En raison des coûts jugés onéreux pour les banques et pour les ménages, et pour relancer l'attrait des banques au Cdmh, le Comité de gestion de l'instrument financier a proposé une révision,à la baisse, des taux de refinancement et du crédit-acquéreur, afin de soutenir la politique de logement social recherchée par le Gouvernement.

Les nouvelles dispositions adoptées par le Comité fixe le taux d'intérêt de sortie de 5,5% l'an (assurance y compris), pour les acquéreurs de logement social et économique et celui de refinancement pour les banques au guichet du Cdmh à 2%, avec un barème de refinancement de 90% et 95% en fonction de la durée du prêt et seuls les crédits de 11 à 20 ans, décaissés totalement, sont refinançables.

Le ministre de l'Economie et des Finances situe cette mesure ainsi que d'autres comme l'exonération fiscale en matière de production de logement social et économique ; la facilitation de l'accès des ménages, à revenus modestes, au crédit-acquéreur bancaire ; la production de logements de masses, dans le cadre de la transition de la Côte d'Ivoire vers le statut de pays émergent. Avec pour corollaire la croissance rapide de la classe moyenne ainsi qu'une population active de plus en plus jeune qui rêve de se loger décemment.

« Pour prévoir ces nouveaux besoins et pour faire face au déficit important de logement en Côte d'Ivoire, le Gouvernement a inscrit, au cœur de ses priorités, (...)

Lire la suite sur fratmat.info


Côte d'Ivoire Gouvernement logements




Educarriere sur Facebook