Daloa : Un ex-élément des FRCI et des membres de son gang arrêtés


(Photo d'illustration)
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 19 fév. 2018
  • Visites: 1237
  • Commentaires: 0
Au lieu d'être un modèle, Koné Seydou, un ex-éléments des ex-Forces républicaine de Côte d'Ivoire (Frci) a choisi de diriger un gang à la tête duquel il a été arreté à Daloa.

Depuis deux ans, de dangereux malfaiteurs font parler d’eux dans le département de Daloa. Mais, si certains de ces criminels se pavanent encore tranquillement dans la nature, ce n’est pas le cas d'autres, qui ont été mis sous l'éteignoir. Il s’agit de Koné Seydou, Coulibaly Moussa, Yaméogo Ali et Modibo Miakaté qui croupissent, en ce moment-même, à la prison civile de Daloa. Ces derniers sont accusés de vol en réunion, à main armée.

Selon les informations en notre possession, leur arrestation survient après l'attaque de 13 véhicules dont un chargé de cacao, sur l’axe Daloa-Bédiala. C'était dans le courant du mois de novembre 2017.

Saisi de cette dernière attaque, le commissaire divisionnaire Ouattara Lassinan, nouveau patron de la préfecture de police de Daloa, confie le dossier au commissaire Zaka N’Guessan Thomas, chef de service du commissariat de police du 1er arrondissement de Daloa.

Ce dernier et ses éléments mènent aussitôt des investigations. Et après seulement une semaine de recherches minutieuses, les fins limiers mettent le grappin sur Koné Seydou, un ex-élément des Frci, présenté comme le chef de gang. Interrogé, l'homme ne fait pas la fine bouche.

« C’est mon gang et moi qui opérons sur les différents axes routiers du département de Daloa. Nous avons des éclaireurs qui nous donnent des informations sur nos différentes cibles, avant qu'on ne les attaque. Nous avons aussi des complices au sein des banques. Ce sont ceux-là qui nous filent les informations sur de gros clients qui vont effectuer d'importants retraits. Bien entendu, ces « collabos » ont leur part du butin », explique-t-il, avec sérénité.

Sur les armes à feu qu'utilise son gang au cours des attaques, l'ex-soldat soutient que c'est un militaire qui est leur fournisseur. Cependant, Koné Seydou se garde de «balancer » ce dernier.

Aussitôt après, sous sa conduite, le domicile du chef de gang est perquisitionné. Et c'est une véritable petite poudrière qui (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook