Décentralisation : Mamadou Koulibaly veut supprimer les mairies dans les grandes villes


Pour Mamadou Koulibaly, l’expérience des 27 dernières années montre une défaillance complète du processus de décentralisation
  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 05 fév. 2018
  • Visites: 1391
  • Commentaires: 1
Après ses « différentes critiques », le professeur Mamadou Koulibaly dévoile les grandes articulations de son projet de société, en vue d'améliorer, dit-il, le quotidien des populations ivoiriennes.

Comment se fait-il qu’un adepte de l’Etat limité comme Mamadou Koulibaly propose de supprimer les mairies dans les grandes villes de Côte d’Ivoire pour en confier la gestion aux préfets? Comment cela est-il compatible avec l’idéologie libérale dont se réclame Lider ? Explications.

Candidat à l’élection présidentielle de 2020, ''MamKoul'', comme l’appellent affectueusement ses supporters, souhaite toujours une décentralisation efficace et responsable. Mais il est conscient qu’on ne peut aller directement à cette décentralisation poussée si la démocratie au niveau de l’Etat central n’est pas rodée par un régime parlementaire bien ancré, dans lequel les gestionnaires d’argent public sont contraints de rendre compte.

Depuis l’introduction des mairies, départements et régions en Côte d’Ivoire, en même temps que le multipartisme, les lois d’orientation de la décentralisation ont été incapables d’affiner la démocratie locale. Des régions ont été créées sans logiques politiques ou économiques, des départements décentralisés ont rajouté à la confusion, avec les départements déconcentrés de l’Etat central, des mairies qui ont eu des missions, mais sans que le législateur ne leur donne un régime financier, domanial, fiscal clair. Il y a une absence de criarde de subsidiarité entre les organes décentralisés et le gouvernement central.

Depuis 1990, pour des raisons électorales, des fonds colossaux ont été utilisés sans impacter les populations locales, qui se réfèrent toujours aux ministres et présidents de la République plutôt qu’aux élus locaux, dont les budgets sont saucissonnés par le budget central, juste pour entretenir une fonction publique supplémentaire qui n’a pas de réalisations effectives à son actif, autres que l’expropriation des terres agricoles, leur commerce et l’installation anarchique des occupants du domaine public.

Alors que les trottoirs devaient être utilisés pour les piétons, ils y installent des commerces. Les espaces verts et les parcs disparaissent pour du béton qui ne laisse aucune place à la qualité de vie des populations. Les mêmes commerçants qui payent des taxes qui enrichissent les maires sont qualifiés d’informels par le gouvernement central qui les dégage…. D’où la proposition de supprimer de façon transitoire les mairies dans les grandes villes de Côte d’Ivoire et d’en confier leur gestion aux préfets.

Les préfets ne (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook