Affaire « Un député gifle un policier » : Le procureur de la République reconnaît une ''puissante gifle'' mais ordonne ''la suspension des poursuites et de la détention'' du député Touré Yah

  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 29 janv. 2018
  • Visites: 2595
  • Commentaires: 0
Moins de 48 heures après son arrestation pour ''violences et voie de faits, outrage à agent'' de police commis à la régulation de la circulation le vendredi 26 janvier 2018 à la Riviera, le député Touré Yah pourra regagner son domicile les heures à venir (si ce n'est déjà fait), ainsi en a décidé le procureur de la République, Adou Richard, lors d'une conférence de presse en debut de soirée, ce lundi 29 janvier au Plateau.

«Nous avons réçu de l'Assemblée nationale, une demande de suspension de poursuite et de détention. Cette demande étant conforme aux termes de l'article 92 in fine de la Constitution, nous en avons donc tiré les conséquences de droit en ordonnant la suspension des poursuites et de la détention. Le Député (Touré Yah) va donc réjoindre son domicile», a fait savoir le procureur de la République ce lundi.

Bien avant, Adou Richard a rappelé les circonstance de l'affaire survenue le vendredi 26 janvier dernier à hauteur du collège André Malraux à la Riviera, lorsque le sergent chef de police, Kouamé Aya Kan, essuyait une ''puissante gifle assénée par le Député de Duékoué sous-préfecture, l'honorable Touré Yah, après que ce dernier a refusé de se soumetttre à ses injonctions''.

«Appréhendé le dimanche 28 janvier 2018, il (le député) a été déféré devant le Parquet qui l'a traduit devant le Tribunal correctionnel statuant en matière de flangrant délit pour les faits de ''violences et voie de faits, outrage à agent''. «Il y a lieu de préciser qu'aux termes de (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook