La douane ivoirienne a réalisé 1723 milliards FCFA de recettes en 2017

  • Source: APA
  • Date: mar. 23 janv. 2018
  • Visites: 842
  • Commentaires: 1
La douane ivoirienne a réalisé 1723 milliards de FCFA de recettes en 2017 contre une prévision de 1680 milliards de FCFA, soit un écart positif de 42 milliards de FCFA.

Cette performance a été saluée par le Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé du budget et du portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo à l’ouverture de la 4è édition de la Semaine des douanes ivoiriennes (SEDIV 2018). « Bravo à tous, vaillants soldats de l’économie ivoirienne », a-t-il félicité.

A cette occasion, Moussa Sanogo a annoncé que pour l’année 2018, l’administration des douanes est appelée à recouvrer 1803,5 milliards de FCFA, soit une hausse de 8,1% par rapport à 2017.
Play Video

Pour réaliser cet objectif ambitieux, M. Sanogo a invité les douaniers à s’approprier le Plan d’actions stratégiques du Secrétariat d’Etat en charge du budget et du portefeuille de l’Etat définit lors du dernier séminaire gouvernemental.

Il s’agira alors pour l’administration douanière de veiller à l’amélioration de la mobilisation des ressources, à l’optimisation de la gestion administrative, du personnel et au renforcement de la lutte contre la fraude.

M. Sanogo a invité l’ensemble des douaniers à accorder un intérêt particulier à la sécurisation du transit routier et la lutte contre la contrebande aux frontières terrestres ainsi que sur les plans d’eau.

« J’exhorte chacun à se mettre à la disposition du directeur général pour relever ces défis. Par ailleurs, je vous invite à renforcer le contrôle interne et veiller au respect de l’éthique et de la déontologie du métier de douanier » a-t-il lancé.

Pour sa part, le Directeur Général de la douane, le Colonel Pierre Alphonse Da, a engagé ses collaborateurs à travailler à la mise en œuvre de ces axes stratégiques en vue de relever les défis qui « nous sont posés est en cela », tout en se réjouissant « du choix des thèmes qui seront présentés et débattus au cours de cette semaine ».

« Nos impératifs budgétaires et les nécessités de facilitation du commerce inter (...)

Lire la suite sur APA