Arnaque sur Internet comme gagne-pain

  • Source: PLCC
  • Date: mar. 16 janv. 2018
  • Visites: 1393
  • Commentaires: 2

HERMINE BARDET, DANIELLA SOUZA sont des arnaqueuses sur les réseaux sociaux. Très jolies et séduisantes, elles utilisent leurs physiques pour tromper leurs éventuels amoureux. Elles procèdent comme suite. Elles parcourent les plateformes de rencontre, et à l'aide de photos très subjectives qui mettent en avant les plus beaux atouts, envoient des demandes d'amitié qu'il est très difficile de refuser. Leur profil est tellement attrayant qu'il attire plus d'un. Lorsque ces demandes sont acceptées, elles font travailler leur force de persuasion et vous mettent en confiance au travers d'échanges au cours desquels vous vous trouvez des points communs. À la recherche de l'amour vrai, de l'âme sœur et en mission en Afrique d'après ce qu'elles disent dans la description de leur profil sur les plateformes, elles débutent des relations amoureuses virtuelles à distance avec des personnes dans la même situation.

Ensuite elles décrivent des situations de détresse. Une fois le coeur de leur amoureux est conquis, vient les moments où elles ont un besoin impérieux d'aides. Ces demandes d'aides sont basées sur des situations de désarroi qu'elles seraient entrain de vivre. De l'accident, au braquage, en passant par le vol de papier, emprisonnement et kidnapping, tout est réuni pour attendrir et convaincre leur amant virtuel. Ce dernier n'hésite pas à décaisser par amour sa fortune pour sauver sa dulciné. Mais après chaque paiement une nouvelle situation plus grave engendre d'autres paiements. Elles n’hésitent pas cependant à couper le contact avec l’amoureux quand celui ci insiste pour passer à la rencontre physique. C'est ce qu'a vécu Monsieur DD, un français de type caucasien.

La Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) a été saisie par la Direction de la Police Judiciaire Française dans le cadre de la coopération policière. En effet, un de leur ressortissant aurait été victime d'une arnaque sur internet en provenance de la Côte d'Ivoire d'après leur enquête. Les investigations sur place menées par la PLCC ont corroboré l'enquête précédente et permis de remonter jusqu' au suspect YYJ. Il serait la personne derrière les faux profils «DANIELLA SOUZA» et « HERMINE BAEDET » qui auraient soutiré environ 1700 EUROS soit 1 115 100 FCFA. Des faux documents, des échanges coquins, des photos à caractère pornographique ont été découvert par le LCN.

Lors de son interrogatoire, YYJ alias «DANIELLA SOUZA» a déclaré être un cyberdélinquant. Il a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Il ajoute qu'il vit de cette activité, qu'il trouve très lucrative.

En somme, YYJ a été mis à disposition du Parquet d'Abidjan, où il peut être poursuivi pour utilisation frauduleuse d'éléments d'identification de personne physique et escroquerie sur internet.




Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook