Déstabilisation du régime Ouattara : Abehi livre des noms à la barre, le capitaine Katé Gnatoa et Katinan cités

  • Source: linfodrome.com
  • Date: lun. 08 janv. 2018
  • Visites: 3490
  • Commentaires: 1
A l'occasion de la reprise de son procès le lundi 08 janvier 2018, Jean Noël Abehi, accusé de complot contre autorité de l'Etat, nie toute implication dans cette affaire et fait de graves révélations.

Le procès des accusés de l’attaque du camp de gendarmerie d’Agban et celui de son principal accusé, Jean Noël Abehi, également accusé de complot contre l’autorité de l’Etat, a repris ce lundi 08 janvier 2018. Dans sa déposition, l’ex-commandant du groupement d’escadron blindé de la gendarmerie nationale a nié toute implication dans cette affaire. Mieux, l’officier de gendarmerie a fait des révélations concernant les véritables auteurs de ces attaques. « C’est à l’initiative de l’ex-ministre Katina Koné que les militaires se sont organisés. Un jour, le lieutenant-colonel Katé Gnatoa nous a réunis et a demandé que chaque militaire fasse le point de ses hommes et de son armement. Il a dit qu’il envisageait une solution militaire pour notre retour en Côte d’Ivoire », a-t-il livré.

Poursuivant, Jean Noêl Abehi avoue aussi que ce groupe, dont la mission était de créer le désarroi dans le sud-ouest du pays, devrait avoir pour base la ville de San-Pedro. Ainsi, le mouvement dénommé « mouvement du grand ouest », composé de quatorze groupes étaient co (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook