Incendies des marchés en Côte d'Ivoire : Une fédération de commerçants annonce une plainte auprès du procureur

  • Source: APA
  • Date: mer. 27 déc. 2017
  • Visites: 453
  • Commentaires: 1
La Fédération nationale des acteurs du commerce de Côte d'Ivoire (Fenacci), va "porter plainte contre x" auprès du procureur de la République pour destruction de biens appartenant à autrui concernant les récents incendies des marchés en Côte d'Ivoire, a annoncé mercredi son président Farikou Soumahoro, lors d'une conférence de presse à Abidjan.

"Une plainte sera déposée incessamment auprès du procureur de la République afin d'instruire les autorités de sécurité pour pouvoir mener des enquêtes et lui faire un retour", a dit M. Farikou, face aux journalistes.

Il a souligné que "jusqu'aujourd'hui, aucune enquête n'a abouti" à la suite des incendies des marchés en Côte d'Ivoire, laissant entendre qu'à chaque incendie les maires déposent des plaintes.

"Pour une fois, nous osons espérer que l'enquête aille à son terme, les responsabilités situées et les coupables, s'il y en a, répondent de leurs actes devant la loi", a-t-il ajouté.

Le marché d'Abengourou, dans l'est ivoirien, a été ravagé par un incendie le 22 décembre, et celui de Yamoussoukro le 24 décembre, en l'espace de 72 heures, ce qui porte les incendies de marchés pour l'année 2017 à une dizaine, a fait savoir M. Farikou.

Un incendie a détruit le grand marché d'Abobo, dans le Nord d'Abidjan, en mi-septembre 2017. Au regard de ces incendies à répétition, la Fenacci a tenu à organiser cette conférence sous le thème "Incendies de marchés en Côte d'Ivoire: ça suffit comme ça", ce qui sonne comme l'expression d'un dépit.

Il a déploré que les commerçants ne soient "pas associés à la construction des marchés", invitant le gouvernement à favoriser "la mise en place d'un dispositif de veille et d'alerte aux fins de prévenir les incendies de marchés".

M. Farikou a en outre souhaité avoir une audience auprès du Premier ministre afin de lui "présenter son ébauche de solutions, requerir son appu (...)

Lire la suite sur APA



Educarriere sur Facebook