Transactions électroniques frauduleuses : deux suspects arrêtés

  • Source: PLCC
  • Date: mer. 27 déc. 2017
  • Visites: 4645
  • Commentaires: 5

Deux mandats de 327 978 FCFA et 300 000 FCFA en provenance de différents pays et destinés à deux individus distincts ont été retirés à l’insu de ces derniers. Ils saisissent alors la Direction de l'Informatique et des Traces Technologiques (DITT).

Les investigations menées ont permis de remonter à une agence sise aux 2plateaux et aussi de découvrir la personne qui a effectué les retraits. En effet, chaque caissier dispose d’ un code pour le travail et ce serait celui de SAMAKÉ DAOUDA qui a effectué les 2 retraits. Celui-ci a donc été interpellé par les agents de la PLCC.

Lors de son interrogatoire, le suspect reconnaît avoir effectivement fait ces retraits mais prétend avoir reçu les codes téléphoniquement de sa collègue SANOGO ASTA. En outre, il affirme qu'il était conscient de déroger aux consignes de travail mais dit l'avoir fait pour aider son amie. Quant à SANOGO ASTA, elle reconnaît que c’est bien elle qui a envoyé ces codes par messages au dénommé SAMAKÉ DAOUDA pour qu'il effectue les retraits. Elle déclare également que bien qu’étant elle-même caissière, elle a préféré solliciter son collègue parce qu’elle était débordée de travail. Elle ajoute avoir reçu ces codes de la part d’une de ses connaissances. À la question de savoir pourquoi a-t-elle demandé à son collègue de retirer ces codes sachant que celui enfreignait les procédures de travail? Celle-ci n'a pas pu répondre.

La somme total des transferts serait environ 627 978 FCFA soit 957,94 EUROS

En définitive, SAMAKÉ DAOUDA et SANOGO ASTA pourraient être poursuivis pour accès frauduleux à un système informatique. Ils ont été déférés devant le Parquet d'Abidjan où ils devront répondre des faits qui leur sont reprochés.




Offres d'emploi du jour

Educarriere sur Facebook