Eliminatoires Mondial 2018 : Palabre Sidy Diallo-Fouzi Lekjaa, un membre de la FRMF donne la version du camp marocain
« Sidy Diallo a eu droit à une invitation à un dîner offert par la FRMF, au match aller à Marrakech »
« Le traitement réservé par les forces de l'ordre au public marocain a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase »


Le président de la FRMF, Fouzi Lekjaa (à gauche), et son homologue ivoirien Sidy Diallo ont des versions différentes sur l'incident qui s'est produit le samedi 11 novembre 2017
  • Source: linfodrome.com
  • Date: jeu. 16 nov. 2017
  • Visites: 3091
  • Commentaires: 0
Un membre de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a réagi suite au communiqué de la Fédération ivoirienne de football (FIF) relatif au pugilat entre le président Augustin Sidy Diallo et son homologue du Maroc, Fouzi Lekjaa.

Un membre de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a réagi suite au communiqué publié, le mardi 14 novembre 2017, par la Fédération ivoirienne de football (FIF) relativement au combat entre le président Augustin Sidy Diallo et son homologue marocain, Fouzi Lekjaa. Contacté par la rédaction du confrère marocain, « Le 360 Sport », le membre de la FRMF a « confirmé l'incident qui s'était produit lors du match Côte d'Ivoire-Maroc. Cette même source nous a expliqué que le clash entre les deux présidents de fédérations, marocaine et ivoirienne, est dû à plusieurs facteurs », écrit le confrère sportif marocain.

Le 360 Sport rapporte que « Fouzi Lekjaâ reproche à son homologue ivoirien le fait de ne pas être présent, à l'arrivée de la délégation marocaine à l'aéroport, ni de ne pas lui avoir rendu ne serait-ce qu'une visite de courtoisie dans son lieu de résidence ». Puis d’ajouter : « Pourtant, lors du match aller à Marrakech, Sidy Diallo a eu droit à une invitation à un dîner offert par la FRMF ».

Lire aussi cet article: Pourquoi Sidy Diallo a voulu boxer le président de la Frmf Fouzi Lekjaa

Dans la litanie des faits reprochés au président de la FIF, selon Le 360 Sport qui rapporte la version du quidam de la Frmf, « Lekjaâ n'a pas également apprécié le nombre réduit de places attribuées aux membres fédéraux, mais surtout aux supporters marocains, venus nombreux à Abidjan. La FRMF avait demandé 8000 tickets, les Ivoiriens ne lui ont finalement consenti que 400, ce qui a mis en colère Lekjaâ ».

En outre, d’autres choses sont reprochées au dirigeant ivoirien. « Autre chose, le traitement réservé par les forces de l'ordre au public marocain a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Les supporters ont difficilement accédé au stade et ont même eu droit à des tirs de grenades lacrymogènes. Mais d'après un membre fédéral, les choses sont rentrées dans l'ordre entre les deux hommes qui se sont réconciliés. Après, il ne s'agit que de football », écrit le confrère marocain. Où se trouve la vérité ?

COMMUNIQUE (FIF)

Depuis le samedi 11 novembre 2017, la rumeur et les réseaux sociaux relaient abondamment, des images qui laisseraient accréditer la réalité d’une altercation survenue dans la « Loge VVIP » du stade Félix Houphouët-Boigny, entre le Président de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) et son homologue de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF).

La FIF tient à porter à la connaissance de l’opinion publique, le déroulement des faits, sans parti pris ni commentaires.

De prime abord, il convient de préciser que, contrairement à la rumeur, les faits remontent à, environ, une heure avant le coup d’envoi du match et non après la rencontre.

Ainsi, se conformant aux civilités d’usage, avant de prendre place sur le siège qui lui était réservé, le Président de la FIF a tenu à échanger des poignées de mains, avec les personnalités ivoiriennes et marocaines déjà présente (...)

Lire la suite sur linfodrome.com



Offres d'emploi du jour

Appels d'offres

    Aucun document en téléchargement.

Voir tous les documents

Educarriere sur Facebook